ActualitéBusinessFrenchTechHealthcareInvestissementsLes levées de fondsParis

Le géant américain Johnson & Johnson investit dans la startup française Dreem

Le montant

Le géant américain Johnson & Johnson parie sur la startup française Dreem, spécialisée dans l’analyse et l’amélioration du sommeil. Le groupe de pharmaceutique a mené un tour de table de 35 millions de dollars au côté du fonds PSIM géré par BpiFrance. Des investisseurs historiques comme le Dr Laurent Alexandre, qui a notamment co-fondé Doctissimo, ou encore MAIF Avenir ont également participé.

Ce tour de table porte à 57 millions de dollars les fonds levés par la jeune pousse depuis sa création en 2014. Xavier Niel fait partie des investisseurs qui avaient participé au précédent tour. Initialement dénommée Rythm, l’entreprise communique désormais sous l’appellation Dreem et est basée à Paris et San Francisco,

Le marché

Après une phase de test, Dreem a présenté son premier produit grand public l’année dernière. Il s’agit d’un bandeau qui mesure l’activité cérébrale et utilise des programmes sonores dans le but de faciliter l’endormissement et d’améliorer la qualité du sommeil profond. « Jan Born, chercheur en neurosciences à l’université Tübingen, a prouvé que des stimulations sonores jouées à des moments spécifiques du sommeil profond peuvent améliorer significativement le rythme des ondes lentes, et donc la qualité du sommeil profond. Cette découverte prometteuse est à l’origine de la création de Rythm, notre entreprise », peut-on lire sur leur site Internet.

«Comprendre et améliorer le sommeil est l’un des enjeux technologiques, scientifiques et sociétaux, majeurs de notre époque. Alors que 30% de la population mondiale déclare mal dormir, le manque de sommeil, à long terme, a de lourdes conséquences sur notre santé », déclare Hugo Mercier, co-fondateur et PDG, dans le communiqué.

Dreem revendique une expertise qui comprend de la recherche sur le sommeil, de l’ingénierie mécanique, du machine learning, du design électronique ou encore les systèmes et calculs embarqués. L’entreprise explique avoir déposé plus de 20 brevets.

Les objectifs

Avec ce nouveau tour de table, Dreem souhaite soutenir le développement d’une nouvelle génération de produits technologiques dans le domaine du sommeil et étendre ses activités à l’international. La startup prévoit également d’étoffer son équipe de 70 collaborateurs.

Dreem, les données clés

Fondateurs : Hugo Mercier et Quentin Soulet de Brugiere
Création : 2014
Effectifs : 70
Siège social : Paris
Activité : Analyses et amélioration du sommeil
Montant : 57 millions de dollars au total

Tags

Innocentia Agbe

Journaliste @FrenchWeb.fr et @LeJournaldesRH Merci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction@frenchweb.fr

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This