ActualitéBusinessEuropeInvestissementsLes levées de fondsRetail & eCommerceStartup

Shipup lève 1,2 million d’euros pour mettre fin aux mauvaises expériences de livraison

Le montant

La start-up parisienne Shipup, qui propose aux e-commerçants une solution de traçabilité de leurs envois de colis, a bouclé un premier tour de table de 1,2 million d’euros auprès de Kima Ventures, le fonds de Xavier Niel, et de figures du e-commerce. Parmi ces dernières, on retrouve notamment Jacques-Antoine Granjon, le patron de Vente-privée, Clément Thibault, co-fondateur de Le Petit Ballon, Sébastien Forest, créateur d’AlloResto, ou encore Aurélien de Meaux et Antoine Le Conte, les fondateurs de Cheerz. La société a été hébergée chez Start’inPost, l’accélérateur du groupe La Poste, puis chez Vente-privée via son programme d’accompagnement Impulse à Station F. Aujourd’hui, l’entreprise est accélérée par Zendesk, toujours dans le campus géant parisien dirigé par Roxanne Varza.

Le marché

Lancée en octobre 2016 par Romain Ogiela, Térence Delahaye et Quentin Maurice, Shipup s’attaque au talon d’Achille des e-commerçants : la livraison. En effet, il s’agit de la première raison pour laquelle ils perdent des clients. «On a tous un jour été furieux à cause d’une livraison : vous prenez votre matinée pour réceptionner le cadeau qui doit arriver juste à temps mais le livreur ne sonne pas et votre colis repart alors que vous étiez chez vous», note Romain Ogiela, co-fondateur et CEO de Shipup, qui estime que les e-commerçants se retrouvent «démunis» face à ces mauvaises expériences.

En partant de ce constat, la jeune pousse a décidé de développer une solution qui permet aux sites e-commerce de créer une meilleure expérience de livraison. En analysant le suivi des colis en temps réel, la société fournit notamment aux e-commerçants une page de suivi sur leur propre site, des notifications à envoyer à l’acheteur à chaque étape de la livraison ou encore des alertes en cas d’accident.

Avec ce dispositif, Shipup promet une augmentation de la satisfaction client et une diminution du nombre de plaintes au SAV. «Shipup résout un problème essentiel pour tous les e-commerçants : donner de la visibilité à nos clients sur le jour d’arrivée exacte de leur commande. De notre côté, nous avons diminué notre taux de contact au service client de 35% et notre NPS (Net Promoter Score pour suivre la fidélité des clients) a gagné 5 points», indique Antoine Le Conte, co-fondateur de Cheerz. 18 mois après son lancement, la société revendique 600 000 colis suivis chaque mois.

Les objectifs 

Avec ce premier tour de table, Shipup prévoit de développer de nouvelles fonctionnalités et d’accélérer son déploiement à l’international. A ce jour, la start-up réalise 34% de ses revenus à l’étranger, notamment aux États-Unis, au Canada, au Royaume-Uni ou encore en Israël, contre 6% il y a six mois.

Shipup : les données clés

Fondateurs : Romain Ogiela, Térence Delahaye et Quentin Maurice
Création : 2016
Siège social : Paris
Activité : solution de traçabilité des envois de colis pour les e-commerçants
Financement : 1,2 million d’euros en juin 2018

Bouton retour en haut de la page
Shipup lève 1,2 million d’euros pour mettre fin aux mauvaises expériences de livraison
Live shopping: NTWRK lève 50 millions de dollars auprès de Goldman Sachs et du groupe de luxe français Kering
Bitcoin, NFT, salons audio…: Comment Twitter veut attirer les créateurs de contenus?
Pourquoi Taster s’est tourné vers le crowd equity funding après sa levée de 37 millions de dollars
FoodTech: Flink valorisé à 2,1 milliards de dollars après un tour de table mené par DoorDash
E-commerce: DataHawk lève 6 millions d’euros pour accompagner les revendeurs Amazon dans leur activité
Le directeur technologique de Facebook va céder sa place à Andrew Bosworth, spécialiste du metaverse