ActualitéLes levées de fonds

Gestion des repas d’affaires : le Français Business Table lève 2,5 millions d’euros

Business Table vient de lever 2,5 millions d’euros auprès de Citizen Capital et d’Amundi Private Equity Funds, son actionnaire historique. La société édite une solution permettant aux entreprises de gérer leurs repas professionnels en ligne : réservations de restaurants, commandes auprès de traiteurs, facturations… Elle a également lancé une offre de paiement centralisée avec American Express Cartes et Solutions Corporate.

« L’outil de gestion est relié à un plateau d’opérateurs qui assistent et conseillent les clients 24h/24 et 7j/7 ; les dépenses de repas d’affaires sont suivies en temps réel et une facture unique mensuelle remplace les notes de frais » assure Business Table.

30 millions d’euros de volume d’affaires

Fondée en 2010 par Mickaël Hadjadj, mais lancée en 2012, la start-up parisienne revendique aujourd’hui plus de 20 000 utilisateurs et 12 000 restaurants référencés sur sa plate-forme pour un volume d’affaires de 30 millions d’euros en 2014. Sur son site Internet, Business Table estime que les repas d’affaires représentent aux alentours des 6 milliards d’euros par an en France.

Elle affirme que les « frais de bouche » peuvent représenter plus de 10 millions d’euros par an chez certains grands groupes. La Poste, Veolia, Deloitte ou encore Orange et la SNCF qui apparaissent à son portefeuille clients.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Gestion des repas d’affaires : le Français Business Table lève 2,5 millions d’euros
YouTube
Face au boycott, Facebook, Twitter et YouTube acceptent de réguler les contenus nocifs
Malgré son éviction par Apple et Google, Fortnite génère toujours plus de revenus
[DECODE Brésil] La FinTech et l’e-commerce défient la pandémie en Amérique latine
Gate Watcher : « Chaque pays européen souhaite avoir son industrie de la cybersécurité »
Comment Welcome at Work! a vu les besoins en animation des bureaux changer avec la crise
Gleamer
MedTech: Gleamer boucle un tour de table de 7,5 millions d’euros mené par XAnge
Copy link