ActualitéArts et CultureInvestissementsLes levées de fondsTech

GoodData lève plus de 16 millions d’euros auprès du géant brésilien TOTVS

Cet investissement porte le montant total des fonds levés par le spécialiste du web analytics à 56 millions d’euros. 

Spécialisée dans le domaine de la business intelligence, la société GoodData vient de finaliser une levée de fonds de 22 millions de dollars, soit 16,4 millions d’euros.

Ce quatrième tour de table a notamment été mené par TOTVS Ventures, la branche de capital risque de l’éditeur de logiciels brésilien TOTVS. Les actionnaires historiques de la société californienne – Andreessen Horowitz, General Catalyst Partners, Next World Capital et Tenaya Capital – ont également participé à ce nouveau tour de financement. Depuis sa création, GoodData a ainsi levé un total de 75 millions de dollars (56 millions d’euros)

Fondée en 2007 et dirigée par Roman Stanek, la société édite une plateforme de business intelligence en mode cloud afin d’aider les entreprises à monétiser leurs données. AOL et Living Social figurent parmi ses clients.

Outre cet investissement, TOTVS, présenté comme le SAP de l’Amérique du Sud, a également noué un partenariat commercial avec GoodData lui permettant d’accéder à un marché estimé à 9 milliards de dollars (6,7 milliards d’euros).

Crédit photo: Shutterstock, des millions de photos, illustrations, vecteurs et vidéos

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
GoodData lève plus de 16 millions d’euros auprès du géant brésilien TOTVS
Jeux vidéo: les résultats trimestriels d’Electronic Arts dépassent les attentes
La Silicon Valley résiste à la pandémie, affichant des profits insolents
Lutte contre les infox : le CSA demande plus d’efficacité et de transparence aux réseaux sociaux
Coronavirus : Orange limite la casse au premier semestre
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Samsung: le confinement propulse le bénéfice net du groupe à près de 4 milliards d’euros
Copy link