ActualitéEdTechFonds d'investissement

Google lance Google Capital et investit 40 millions de dollars dans Renaissance Learning

google-ventureBien qu’annoncé l’été dernier, Google a révélé aujourd’hui les contours de son nouveau fonds d’investissement Google Capital qui, contrairement à Google Ventures qui cible les projets en pré-amorçage, se focalisera sur les ceux en phase de croissance, « c’est à dire des entreprises qui ont déjà construit une base solide et qui sont vraiment prêtes à étendre leurs activités de façon importante » selon David Lawee.

A titre de comparaison, Google Venture comptabilise aujourd’hui plus de 200 investissements dont le service de véhicules avec chauffeur Uber ou, plus récemment, le spécialiste de la maison connectée, Nest, l’une des plus grosses acquisitions de son histoire.

Sans perdre de temps, Google Capital annonce aujourd’hui une prise de participation de 40 millions de dollars dans Renaissance Learning, une société spécialisée dans l’édition de solutions éducatives en « cloud » à destination des écoles. Des produits déjà utilisés par plus de 30 000 établissements et plusieurs millions d’étudiants. Basée dans le Wisconsin, elle avait été acquise pour 440 millions de dollars en août dernier par PE Firm.

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

Bouton retour en haut de la page
Google lance Google Capital et investit 40 millions de dollars dans Renaissance Learning
[Made in océan Indien] Covid-19: comment les marketplaces se sont multipliées sur l’île Maurice
FinTech: Klarna s’apprête à clôturer un tour de table à 1 milliard de dollars
Cédric O annonce un investissement de 2,3 millions d’euros pour soutenir les écosystèmes régionaux 
[DECODE Quantum] A la rencontre de Jacqueline Bloch, Directrice de Recherche au CNRS
Facebook vs. Apple: le réseau social joue la défense des pubs ciblées et des PME
Navettes autonomes: le groupe français Transdev s’allie à Mobileye (Intel) et Lohr