ActualitéBusinessFinTech

Google Pay: l’Inde ouvre une enquête pour abus de position dominante

AFP

La commission indienne de la concurrence a annoncé le lancement d’une enquête sur l’application de paiement du géant américain du numérique Google après des accusations d’abus de position dominante. La commission (Competition Commission of India, CCI), qui a son siège à New Delhi, a expliqué lundi enquêter sur des accusations selon lesquelles Google, filiale d’Alphabet, utilise sa position dominante sur le marché pour promouvoir son application Google Pay, qui est en concurrence notamment avec PhonePe (Walmart) et Paytm (Alibaba).

Dans sa décision de 39 pages, la CCI souligne comment Google « a manipulé la liste d’applications proposées pour inclure Google Pay » dans plusieurs catégories, « démontrant clairement une partialité en faveur de sa propre application ». « En manipulant l’algorithme des publicités dans la recherche sur la Play Store en faveur de Google Pay et en pré-installant et mettant en évidence Google Pay sur les smartphones Android lors de la configuration initiale », le résultat obtenu est « ‘un biais de statu quo’ au détriment d’autres applications » de paiement, selon la CCI.

Un marché gigantesque 

La CCI montre également comment Google incite les développeurs d’applications à utiliser son système de paiement s’ils veulent voir leurs produits vendus dans la Play Store, au détriment d’autres plateformes de paiement. Les protestations vont croissant chez les développeurs indiens contre un projet applicable à partir de mars 2022 et prévoyant d’imposer une commission de 30% à certains développeurs. Les accusations ont été déposées par un plaignant anonyme et la CCI a ordonné l’ouverture d’une enquête avec un rapport attendu dans les soixante jours. « Nous avons confiance dans le fait que la CCI constatera que GPay fonctionne dans un environnement extrêmement concurrentiel et doit son succès à sa capacité à offrir aux consommateurs une expérience de paiement simple et sécurisée», a commenté Google dans une déclaration à l’AFP.

Le groupe californien a également défendu le système de facturation de Google Play, affirmant que « les utilisateurs choisissent Google Play parce que nous garantissons une expérience sûre, sécurisée et transparente ». Google Pay utilise le système indien de paiement Unified Payments Interface (UPI) auquel participent plus de 140 banques indiennes dans ce pays de 1,3 milliard d’habitants. Le système est également utilisé par PhonePe et Paytm, les deux autres grands du marché indien des paiements mobiles où WhatsApp (Facebook) vient de faire son entrée.

En 2019, le système UPI a traité près de 11 milliards de transactions, avec une valeur annualisée de 373 milliards de dollars (314 milliards d’euros) cette année, selon S&P Global. Le système d’exploitation Android de Google est de loin le premier en Inde, où il équipe, selon l’agence de recherches Counterpoint, 99% des smartphones. Les analystes estiment que cela donne à Google un levier efficace pour dominer le marché, ce que la firme californienne dément.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Google Pay: l’Inde ouvre une enquête pour abus de position dominante
Commission sur les applications: Apple fait une nouvelle concession
[Webinar] Comment simplifier vos processus et réduire vos coûts grâce à la signature électronique ?
Walmart achète des actifs de JoyRun pour compléter son service de livraison
En route vers une consolidation du marché des VTC
Dans sa course contre TikTok, Snapchat lance Spotlight pour séduire les jeunes utilisateurs
Radio France
Radioplayer France: les principales radios françaises lanceront une plateforme commune en 2021