A la uneAcquisitionActualitéAmérique du nordTech

Paiement mobile: Google veut se refaire une santé face à Apple en rachetant Softcard

Google enterre la hâche de guerre avec Softcard, son ancien concurrent sur le paiement sans contact. Les deux sociétés ont annoncé dans deux billets de blogs séparés, le rachat effectué auprès des opérateurs propriétaires AT&T, Verizon et T-Mobile. Le montant de la cession n’a pas été divulgué. Cette opération marque un tournant dans la stratégie de Google qui n’avait pas encore fait ses preuves sur la technologie NFC (Near-Field-communications) avec son « Wallet ».

Softcard et Google ont annoncé l’installation du Google Wallet qui sera intégré aux smartphones Android dès l’automne prochain. Jusqu’ici les trois opérateurs mobiles bloquaient aux Etats-Unis le Google Wallet sur les téléphones pour favoriser leur propre service de paiement. Mais « Isis », l’ancien nom de Softcard qui a été rebaptisé l’année dernière, ne parvenait pas non plus à s’imposer dans les usages.

Le marché est encore largement dominé par Apple avec son Apple Pay. Il est en effet disponible sur iPhone 6, iPhone 6 Plus,et bientôt sur l’Apple Watch, rappelle Gigaom.com. Contrairement à son rival, Apple Pay s’utilise aussi avec la carte bancaire aux Etats-Unis. C’est donc un mariage de raison entre Google et Softcard pour rattraper un retard auprès des utilisateurs Android et des commerçants.

Tags
atelier-platform

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Share This