AcquisitionActualitéRetail & eCommerce

Groupon revend ses activités à KFit en Indonésie

La société KFit Holdings, spécialisée dans la vente en ligne d'offres de beauté et de bien-être, a annoncé qu'elle allait racheter Groupon Indonesia, la filiale du site spécialisé dans les offres « discount » négociées auprès des commerçants. La transaction, dont le montant n'a pas été communiqué, devrait être bouclée dans le courant du troisième trimestre 2016. A l'issue de cette opération, Groupon devrait devenir un actionnaire stratégique de KFit, explique-t-on.

Dans le pays, Groupon Indonesia revendique aujourd'hui plus de 1 million d'abonnés et une communauté de 15 000 marchands locaux. « L'Indonésie représente une opportunité encore inexploitée pour nous et sert l'expansion de notre empreinte régionale en Asie du Sud-Est. La combinaison de la présence établie de Groupon Indonesia et l'expérience de KFit dans la construction d'une plateforme mobile-first va nous propulser dans un marché du commerce local à forte croissance (…) », déclare Joel Neoh, PDG et fondateur de KFit.

Lancée en avril 2015, la plateforme KFit n'est pas si éloignée du modèle de Groupon. La société commercialise des offres de fitness, de beauté et de bien-être dans plusieurs villes d'Asie-Pacifique. L'entreprise est soutenue financièrement par plusieurs fonds d'investissement comme Sequoia Capital India, 500 Startups et Venturra Capital.

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits
Bouton retour en haut de la page
Groupon revend ses activités à KFit en Indonésie
[Série C] La startup belge Cowboy lève 80 millions de dollars pour accélérer la vente de ses vélos électriques connectés aux États-Unis
Comment 800 Tech contribuent à l’innovation de Cdiscount
Redressement judiciaire pour Sigfox, à la recherche de nouveaux acquéreurs.
Que propose Google pour remplacer les cookies publicitaires?
[Série B] IA: InstaDeep lève 88 millions d’euros auprès du laboratoire allemand BioNTech
Pourquoi Starlink, le service internet par satellite d’Elon Musk, n’a plus qu’une seule station en France