A la uneEvents Channel

Omni, la start-up de stockage et de livraison d’objets personnels, attendue comme un nouveau Uber

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

On dit de lui dans la Silicon Valley qu'il est bien placé pour devenir «le prochain Travis Kalanick (le fondateur de Uber)» de ces cinq prochaines années. Tom Mc Leod, rencontré à l'occasion de la conférence Leader.s, est le cofondateur de la start-up Omni, la société créée il y a un peu plus d'un an et qui vient chercher, stocke vos objets dans trois immenses hangars dans la banlieue de San Francisco, et vous les livre dès que vous le souhaitez, via une commande de retour sur l'application mobile. 

Un modèle type de la «sharing economy», où la notion de propriété de privée elle-même se décentralise, et sur lequel la presse américaine se penche déjà. Sur la côte Ouest, on le décrit comme «le Amazon de la vie de tous les jours, ou le Dropbox des produits physiques».

10 millions d'euros en 14 mois

Alors qu'à Paris, chaque habitant dispose en moyenne d'une surface de 31m2 (selon l'Insee en 2015), Omni vise à conquérir les métropoles mondiales, là où le manque de place pour stocker des objets arrive à saturation. Elle vient de lever 7 millions de dollars en série auprès du fonds Highland Capital Partner en investisseur principal (10 millions au total). L'attractivité de la start-up est telle que plusieurs stars du showbusiness sont devenues investisseurs, tels le rappeur Drake, l'actrice Sophia Bush, le manager de Justin Bieber… ou encore l'entrepreneur Shervin Pishevar (Hyperloop Tech, Uber, Airbnb, Sherpa Capital).

Côté modèle, alors que la société projette d'ouvrir de nouveaux hangars partout dans le monde, la start-up se rémunère sur les objets stockés (25c par objet et par mois, deux dollars pour les plus encombrants (vélo, poussettes), et jusqu'à 5 dollars pour les tailles très importantes). Un coût de livraison vient ensuite s'ajouter selon la période de livraison souhaitée (de 4,99 dollars pour le lendemain à 19,99 dollars pour dans les deux heures). L'essentiel repose sur la réduction des coûts sur la livraison et la collecte de l'objet. «Nous sommes dans un business où chaque penny compte», confie Tom Mc Leod.

Alors que la société n'est pas la seule à proposer ce service Clutter, MakeSpace, Living aux Etats-Unis, ou encore YouStock qui vient de se lancer depuis Monaco, Omni pourrait bien, très vite pivoter vers le modèle de la marketplace. Chaque propriétaire pourrait ainsi louer leurs objets, en comptant sur les services de collecte, stockage et de livraison d'Omni.

VOIR: Interview de Tom Mc Leod, fondateur de Omni


 

VOIR: Une conférence de Leade.rs pour trouver les nouvelles stars du Web

Fondateurs: Thomas Mc Leod, Aaron Wiener et Adam Dexter

Siège: San Francisco

Date de création: 2014

Levée de fonds: 7 millions de dollars (mai 2016), 10 millions au total

Bouton retour en haut de la page
Omni, la start-up de stockage et de livraison d’objets personnels, attendue comme un nouveau Uber
[Série A] Beamy lève 8 millions d’euros pour déployer sa solution de SaaS management à l’international
[CES 2020] Où en est vraiment Neon, le projet d’avatars humains présenté par Samsung?
[CES 2020] Santé : quelles sont les innovations à retenir ?
[CES 2020] Quelles sont les grandes tendances du CES de Las Vegas ?
Investissements
La French Tech à la diète pour l’édition 2020 du CES de Las Vegas
La startup Vinted devient la première licorne lituanienne
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media