ActualitéBusinessEuropeHealthcareHR TechInvestissementsLes levées de fondsStartup

Gymlib lève 10 millions d’euros pour faire entrer le sport dans les entreprises

Le montant

La start-up française Gymlib, qui développe une plateforme permettant de réserver une séance dans une salle de sport dans toute la France, a bouclé un tour de table de 10 millions d’euros auprès de Sodexo, Alyan Group, Breega Capital et Fa Dièse. Des business angels, à l’image de Cyril Vermeulen, co-fondateur du groupe Aufeminin, et Laurent de la Clergerie, fondateur de LDLC.com, ont également participé à l’opération. Celle-ci survient neuf mois après une levée de fonds de 3 millions d’euros, en juillet 2017.

Le marché

Créée en 2013 par Sébastien Bequart et Mohamed Tazi, Gymlib proposait initialement un service grand public permettant de réserver une séance dans une salle de sport partout en France, sans engagement. La plateforme revendique plus de 2 000 salles partenaires, dont celles de CMG Sports Club, Neoness ou encore Club Moving. A ce jour, la société compte plus de 100 000 utilisateurs réguliers.

A partir de l’expérience engrangée auprès des particuliers, Gymlib a décidé d’étendre son offre l’an passé en s’ouvrant aux entreprises. Grâce au réseau de partenaires de la start-up, les entreprises peuvent ainsi proposer à leurs collaborateurs une carte avec un accès illimité à 200 activités sportives et à plus de 2 000 infrastructures sportives dans l’ensemble de l’Hexagone. «Les entreprises fournissent des tickets-restaurant pour les repas, des chèques-vacances pour les congés, des bons d’achat pour les loisirs… mais aucune solution pour le sport», relevait l’an passé Grégoire Véron, directeur commercial de Gymlib.

Aujourd’hui, la société affirme que 30 000 salariés dans une centaine d’entreprises, dont WeWork, Station F, Deliveroo, Criteo, Salesforce ou encore Accenture, bénéficient de l’offre proposée par Gymlib dans plus de 800 villes en France. En début d’année, la start-up française s’est lancée en Belgique pour entamer son expansion européenne.

Les objectifs 

Avec ce tour de table, Gymlib prévoit de lancer son service dans de nouveaux pays d’ici fin 2018. Dans le cadre de cette accélération à l’international, la société va renforcer ses effectifs en recrutant 30 collaborateurs supplémentaires en France et à l’étranger. Gymlib vise la barre des 250 000 salariés bénéficiaires de son offre corporate et les 1 000 entreprises clientes à l’horizon 2020.

Gymlib : les données clés

Fondateurs : Sébastien Bequart et Mohamed Tazi
Création : 2013
Siège social : Paris
Activité : plateforme permettant de réserver une séance dans une salle de sport
Financement : 10 millions d’euros en mai 2018

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This