ActualitéObjets connectés

Ilan Abehassera parie sur le « Home smart device » avec Insensi, et lève 2,4 millions de dollars

Après Producteev (un gestionnaire de tâches collaboratif revendu à Jive en 2012), Ilan Abehassera remet le couvert avec Insensi, sa nouvelle aventure entrepreneuriale.

Le Français installé à New York veut lancer un nouveau device, destiné « aux familles, et visant à améliorer considérablement la façon dont les familles communiquent : enfants, grands-parents, parents, familles éloignées, etc. » Le projet reste assez secret, aucune photo ni aucune vidéo ne circulent pour le moment sur ce produit « software-hardware ».

Ilan-abehassera-producteev
Ilan Abehassera.

La start-up amorce par ailleurs une levée de fonds de 2,4 millions de dollars ( 2 113000 euros), menée par Felicis Ventures, un fonds qui avait investi dans Dropcam racheté par Google, mais aussi Fitbit. D’autres fonds participent au tour comme Kima Ventures, ainsi que plusieurs business angels: David Marcus (Facebook Messenger), Kai Huang (Guitar Hero), ou encore Daniel Marhely (Deezer). Ce tour va permettre, dans un premier temps, de produire les premiers milliers de devices.

Un autre tour est prévu pour « attaquer le mass market avec une plus grande capacité de production » indique Ilan. Kickstarter ne sera pas la rampe de lancement d’Insensi, mais les précommandes seront privilégiées sur le site dédié. Si le mystère entoure volontairement le projet Insensi, c’est parce qu’il est « trop tôt pour annoncer le produit » à ce jour, indique Ilan Abehassera. Une stratégie de conquête façon Apple ou Devialet, qui ne manque pas d’éveiller les curiosités.

Ce que l’on sait, c’est qu’Insensi se définit comme un produit « smart device » dédié à la maison. Un projet qui pourrait se rapprocher, dans sa définition, d’un « Mother » développé par Rafi Haladjian, via sa société Sens.ee, avec une couche social communication en plus.

Le device est designé par le studio londonien MAP, qui est également derrière l’ordinateur pour apprendre a coder aux enfants: Kano.

Outre un premier succès avec la revente de Producteev à l’américain Jive, Ilan Abehassera a réussi un joli mercato: attirer dans son escarcelle une batterie d’ingénieurs, tous Français anciens de Withings, Parrot ou encore Aldebaran Robotics. Les précommandes de ce nouveau bijou hardware seront disponibles aux alentours de Mai / Juin prochain.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

Marion Moreau

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This