Business

Iliad double son résultat net à 171,4 millions d’euros sur le 1er semestre 2010

Iliad vient de publier ses résultats pour le 1er semestre 2010, avec un chiffre d’affaires qui s’établit pour la première fois à plus de 1 milliard d’euros, à 1 015 millions d’euros.

Iliad enregistre une croissance organique du chiffre d’affaires à deux chiffres (+11,1%) du 30 juin 2009 au 30 juin 2010, en raison de la progression de la base d’abonnés Free de 125 000 abonnés nets de résiliations. Iliad enregistre la progression de plus de 6% des services à valeur ajoutée sur le premier semestre 2010. Au 30 juin 2010, le chiffre d’affaires lié à ces services s’est élevé à 246,6 millions d’euros contre 231,8 millions d’euros au 30 juin 2009. Cette évolution résulte de la baisse de la part Téléphonie (baisse des tarifs de la Terminaison d’Appel fixes de 22% sur la période / Intégration de nouvelles destinations dans le forfait), et d’une progression continue des services audiovisuels. Ainsi, au cours du premier semestre 2010, près de 4,9 millions de VoD et d’abonnement S-VoD ont été souscrits, soit une progression de plus 24% à comparer à l’activité des six premiers mois de l’exercice 2009.


Iliad enregistre une marge d’EBITDA supérieure à 40% et en progression de plus de 2,1 points entre le 30 juin 2009 et le 30 juin 2010, grâce au dégroupage de ses abonnés et à l’évolution maîtrisée des principaux postes de charge. Concernant Alice, Iliad a principalement travaillé au niveau des coûts de réseau, du système d’information, des frais de structure et a abandonné les activités de ventes en gros.

En terme de trésorerie, l’activité ADSL contribue fortement à la bonne santé du groupe avec une contribution de 218 millions d’euros sur le semestre (contre 164 millions un an plus tôt). Cette forte génération de trésorerie a permis à Iliad, malgré l’acquisition de la licence mobile pour plus de 240 millions d’euros, de rester l’un des opérateurs les moins endettés en Europe avec un ratio d’endettement inférieur à 1,0x l’EBITDA (0,96x).

En terme d’investissements, l’activité ADSL (incluant les investissements de réseau liés à l’augmentation du dégroupage et les investissements abonnés liés aux modems et autres frais de raccordement) s’élève à 135,6 millions d’euros, en légère baisse par rapport à 2009. Mais progressent pour le FTTH (+69% par rapport au premier semestre 2009), à 93,6 millions d’euros.

L’acquisition de la licence mobile de troisième génération aura coûté 242,7 millions d’euros. Free Mobile a finalisé la sélection de ses principaux prestataires : équipementiers, prestataires de déploiement de sites et grands bailleurs pour les sites radios. Free Mobile a d’ores et déjà contractualisé avec plus de 30 sociétés pour le déploiement de son réseau et plus de 1500 personnes se consacrent au projet Free Mobile.

Richard Menneveux

CEO & Editor in Chief@Decode Media / Pour me contacter: richard@decode.media / Pour communiquer sur FrenchWeb, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Iliad double son résultat net à 171,4 millions d’euros sur le 1er semestre 2010
Covid-19: des apps de traçage sont désormais interconnectées dans l’UE
Cryptomonnaie: aux États-Unis, l’émission d’un dollar numérique prendra du temps
Nextdoor: le réseau social pour les voisins envisage une IPO de 5 milliards de dollars
Le Français Esker fait ses premiers pas boursiers aux États-Unis
Pourquoi Auchan Retail cède sa filiale chinoise à Alibaba
Uber: les chauffeurs divisés sur le référendum qui déterminera leur statut