Actualité

[Indicateur Chausson Finance] Baisse de 21% du capital risque en France

Chausson Finance, pionnier dans la levée de fonds depuis 1992, publie un indicateur semestriel qui recense les investissements des sociétés du capital-risque. Résultat : une baisse constatée de 21% par rapport à 2010, à 822 Md’€ sur 2011. Le nombre de sociétés financées a baissé, passant de 677 à 604.

Ce 27ème indicateur met en lumière un secteur qui tire son épingle du jeu : l’internet et l’e-commerce, devenant le premier secteur : il a attiré 104 M d’€, soit 26% des montants investis.

L’investissement en phase d’amorçage s’élève à 34 M d’€, investis dans 47 très jeunes sociétés, soit 8% des montants globaux du capital-risque ce semestre. A contrario, les tours les plus importants se font rares. Les 10 plus gros tours de table du semestre ne totalisent plus que de 122 M d’€, contre 270 M d’€ il y a un an (-55%). Le secteur Internet & e-commerce compte 4 sociétés parmi ces 10 tours les plus importants : eBuzzing, Criteo, iFeelgoods, et Covoiturage.fr.

Chausson Finance dresse en outre un classement des sociétés de capital-risque les plus actives en investissement. C’est Idinvest partners qui garde sa place, avec 40Md’€ d’investissement. Voir le document complet.

Entretien avec Sabine Fillias, Partner chez Chausson Finance.

Tags

Marion Moreau

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Trés bon entretien, et oui Le secteur internet et ecommerce attire les investisseurs et surtout qu’il y a encore une grosse partie ou l’innovation est possible surtout dans le mobile commerce ou le mcommerce et la domotique.

[Indicateur Chausson Finance] Baisse de 21% du capital risque en France
À Milan, des défilés virtuels pour la Fashion Week
Covid-19: Google Maps repère et cartographie les zones d’infection
WeWork réduit la voilure en Chine
FinTech: la banque publique russe Sberbank entérine sa transformation en géant de la Tech
Podcasts : La voix est-elle le nouveau graal des médias numériques ?
YouTube
Face au boycott, Facebook, Twitter et YouTube acceptent de réguler les contenus nocifs
Copy link