Actualité

[Infographie] Internet : un besoin quotidien pour 62% des utilisateurs

La société anglaise Siteopia, spécialiste de l’enregistrement de noms de domaines et de l’hébergement de services de messagerie, a publié une infographie comparant l’utilisation que les hommes et les femmes font d’Internet. Nommée « Generation of Internet Addicts », celle-ci revient sur l’e-mailing, les jeux, l’e-commerce, ainsi que les réseaux sociaux.

bandeau infographie generetaion of internet addicts
Voici les principaux chiffres révélés par cette infographie :

  • 62% des internautes considèrent internet comme un besoin quotidien.
  • 45% annoncent pouvoir dire avec certitude qu’ils ne sont pas accros àInternet
  • 75% des interrogés déclarent se connecter sur Internet avant 9h le matin.
  • Les hommes passent 19h par semaine sur Internet tandis que les femmes y passent 14h, soit 5h de moins.
  • Les hommes passent la majorité de leur temps online à consulter : leurs mails, les sites d’informations, puis Facebook.
  • Les femmes, de leur côté, passent la plupart de leur temps online sur : leurs mails, suivi de Facebook et les sites marchands.
  • 40% des femmes font la majorité de leur shopping vestimentaire en ligne, 20% achètent presque la totalité de leur nourriture sur Internet, et 60% y font la plupart de leurs opérations bancaires.

generation of internet addicts

 

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Infographie] Internet : un besoin quotidien pour 62% des utilisateurs
Uber
Uber prêt à racheter Free Now (Daimler/BMW) pour plus d’un milliard d’euros
Réseaux sociaux: Cédric O dénonce « l’opacité » des algorithmes et du système de modération
Covid-19: la révolution numérique pour préserver l’emploi?
Comment la crise a accéléré la transformation numérique des grands groupes bancaires
Couvre-feu: les taxis et VTC prévoient une baisse de l’activité encore plus forte dans les jours à venir
Vélos, trottinettes, scooters…: la mobilité partagée se démocratise dans les grandes villes françaises