ActualitéComTech

[Infographie] Le baromètre digital des écoles de commerce #7

Chaque mois et en partenariat avec l’agence Kreactive, Marketing-Etudiant élabore un baromètre de visibilité 2.0 des écoles de commerce. Aujourd’hui, FrenchWeb vous propose de découvrir en avant-première la 7ème infographie, issue de ce baromètre, retraçant la stratégie digitale des écoles de commerce.

Au total, 45 établissements ont donc été évalués en fonction de 14 critères et classés selon trois grandes thématiques :

  • Social : Facebook, Twitter, Klout, Linkedin, Viadeo, Youtube, Dailymotion
  • Web : Trafic internet, opérations de communication, citations dans les médias
  • Mobile : applications iTunes, applications Google Play, présence sur iTunes U

Depuis le mois de juillet, le baromètre s’est en outre enrichi d’interviews de responsables du pôle digital au sein des écoles étudiées. On retrouve ainsi pour le mois de septembre, les stratégies détaillées de l’EM Normandie et de SKEMA Business School.

Parmi les éléments clefs de cette édition :

  • HEC se trouve en tête des classements Web, Social et Général et se place 2ème dans la catégorie mobile.
  • Rouen Business School intègre le Top 12 du classement général.
  • Euromed et BEM progressent dans les classements grâce notamment au lancement de Kedge, une nouvelle école à vocation internationale issue du mariage entre ces deux entités.
Côté nouveauté, Marketing Etudiant annonce, ce mois-ci, le lancement d’un baromètre digital dédié aux écoles d’ingénieurs. 

 

Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

6 thoughts on “[Infographie] Le baromètre digital des écoles de commerce #7”

  1. Ne serait-il pas – un tout petit peu – plus intéressant de comparer les formations proposées par les différentes Ecoles sur ce sujet ?

    Comparer les fans et les followers, sérieusement ?

    1. On fait bien des mesures de popularité sur les politiques et il ne me semble pas que ce soit le reflet des compétences de ceux-ci.

      Il s’agit d’une mesure de notoriété et de visibilité pas d’un classement de la qualité des formations.

      Kevin

  2. J ai rarement vu un classement aussi inutile…

    J attends le jours ou le nombre de followers sur twitter ou facebook aura une impact sur l education offerte par ces ecoles.

  3. Bonjour,

    De nombreux classements existent déjà pour analyser, comparer et classer le niveau de formation des écoles de commerce françaises. D’autre part, partant du constat que les écoles investissaient de plus en plus Internet pour recruter, fidéliser et échanger avec les étudiants, nous avons trouvé intéressant de dresser un classement des écoles les plus influentes sur le Web selon 13 critères. Nous avons également pris le soin de noter les écoles non seulement sur des critères quantitatifs (Communauté Facebook, Twitter, Viadéo, LinkedIn…) mais aussi selon des critères qualitatifs (Taux d’interaction Facebook, Score Klout…) en appliquant des coefficients selon l’importance des critères. L’ensemble de ces critères aboutissent à un classement général qui témoigne de l’engagement des écoles auprès de leurs communautés (étudiants, anciens) mais aussi de leur propension à attirer de nouveaux profils via une communication digitale innovante. En ce sens, nous avons également ajouté des interviews de responsables marketing digitale pour permettre aux écoles de nous expliquer leur stratégie, leurs objectifs et leurs projets en cours pour améliorer leur image sur Internet.
    Les écoles s’intéressent à ce classement depuis son lancement et nous font part régulièrement de leurs remarques. C’est un moyen pour elles de mesurer leur influence et de réaliser une veille constructive sur les pratiques des écoles concurrentes.

    Enfin, nous avons clairement énoncé dès la 1ère publication que nous étions ouverts à toute forme de retour constructif pour faire évoluer ce classement. Cependant, il nous est plus facile de prendre en considération des commentaires lorsqu’ils ne sont pas anonymes ;-)

    Romain,
    Responsable du site Marketing-Etudiant.fr

    1. Bonjour Romain et merci pour la réponse,

      En effet, les objectifs et l’objet de cette étude ont été clairement énoncés, je ne pense pas qu’il existe de confusions là-dessus.

      Concernant les critères utilisés, je crois comprendre que vous analysez les Ecoles avec les critères habituellement appliqués aux entreprises. C’est un parti pris, mais je crois qu’il serait bon d’apporter quelques précisions pour chaque école : quelle stratégie ? Quels moyens mis en oeuvre (webmaster, CM à temps plein) ? En outre, j’ai l’impression globale – cela n’engage que moi et je serais ravi d’apprendre que je me trompe – qu’on ne parle de notoriété véritable et de puissance de marque que pour quelques rares écoles (le trio parisien) et qu’il ne s’agit pour les autres que d’animation plus ou moins engagée et efficace de la communauté interne des étudiants et anciens étudiants de l’Ecole.

      Enfin, et c’est la raison pour laquelle ce sujet m’a fait réagir, je suis médusé qu’on trouve trop peu de classements ou d’études portant sur la qualité des formations dispensés par ces écoles dans le domaine du Web et du eBusiness. N’est-ce pas par là qu’on devrait commencer ? N’est-ce pas ce qu’un étudiant à peu près rationnel commencera par regarder ? Mon propos est général, c’est sûrement un parti pris volontaire de votre part d’analyser la force de communication sur le Web plutôt que l’implication pédagogique dans le Web, d’autant que le titre ne porte pas à confusion.

      Leech

      PS : concernant mon anonymat, il n’est pas préjudiciable au débat, j’espère donc que vous ne m’en tiendrez pas rigueur :)

  4. Étude intéressante sur la forme pour « mesurer » un minimum d’impact de la présence web de ces écoles. Mais cela ne donne pas la tendance sans stratégie annoncée de leur part.

    Sur le fond, leech l’a très bien précisé, il manque cruellement d’études sur la qualité de l’enseignement donné, ce qui reste incontournable pour mesurer la valeur intrinsèque d’une « marque ». A Madagascar où je réside, certaines écoles se démarquent sur la forme pour une visibilité accrue auprès de leur population cible. Mais le contenu reste opaque avant de pénétrer l’enceinte.

    Il serait bien de faire un atelier pour définir des guidelines sur ce qu’il serait intéressant a mesurer de manière plus complète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This