ActualitéData RoomMediaTech

[Infographie] Le mobile capte 27% du temps médiatique des consommateurs

La régie publicitaire mobile, InMobi, vient de publier son étude baptisée « Mobile Media Consumption », dont FrenchWeb vous livre en exclusivité les résultats. Portant sur le quatrième trimestre de l’année 2011, l’enquête s’est penchée sur les usages des mobinautes, l’impact de la publicité mobile dans leurs décisions d’achats et la perception qu’ils en ont.

L’infographie suivante retrace les principaux enseignements de l’étude. Parmi eux :

  • Le téléphone mobile dépasse désormais la télévision en terme de temps. En effet, sur 7,2 heures consacrées aux médias quotidiennement, les consommateurs consacrent désormais 27 % de leur temps médiatique aux téléphones mobiles, soit 117 minutes, contre 22 % pour la télévision (98 minutes).
  • 66 % des sondés déclarent ne pas être plus dérangés par la publicité mobile que par celle de la télévision.
  • 42 % des utilisateurs déclarent avoir découvert une nouveauté via la publicité mobile.
  • Toutefois, seuls 14% d’entre eux déclarent que la publicité mobile les a incités à acheter depuis leur mobile.
  • Enfin, plus de la moitié des utilisateurs de téléphones mobiles (53 %) déclarent avoir déjà effectué des achats via leur appareil, et trois-quarts d’entre eux (76 %) en prévoient dans l’année à venir.

L’étude a été réalisée entre les mois de septembre et novembre 2011. Au total, 20.000 consommateurs mobiles de 18 marchés différents, sur les 5 continents, ont été sondés.

Bouton retour en haut de la page
[Infographie] Le mobile capte 27% du temps médiatique des consommateurs
Après le boom de la pandémie, DocuSign s’effondre à la Bourse de Wall Street
Le Kremlin renforce sa mainmise sur l’Internet russe avec le rachat de VKontakte par Gazprom
6 questions pour comprendre l’organisation des élections du CSE
VTC : le Singapourien Grab entre à Wall Street, valorisé à près de 37 milliards de dollars
Chatbots : passons de l’intelligence artificielle à l’efficacité bien réelle
Match va verser 441 millions de dollars aux fondateurs de Tinder pour solder un contentieux