AcquisitionActualitéEuropeFinTechRetail & eCommerce

Ingenico débourse 1,5 milliard d’euros pour s’offrir le Suédois Bamboraa

Ingenico, le spécialiste français des terminaux de paiement, a conclu le rachat de la start-up suédoise Bambora, spécialisée dans la gestion des transactions en ligne et sur mobile et jusque-là propriété du fonds d’investissement Nordic Capital. Le montant de l’opération s’élève à 1,5 milliard d’euros, soit la plus grosse somme jamais déboursée par Ingenico pour une acquisition. Le rachat devrait être finalisé d’ici la fin de l’année.

Fondée en 2015, Bambora développe des solutions de paiement à destination des sites e-commerce et des applications mobiles. La jeune pousse suédoise affirme traiter 55 milliards d’euros de transactions par an. L’an passé, ses activités lui ont permis de réaliser un chiffre d’affaires de 202 millions d’euros. 

4 milliards d’euros de revenus en 2020 

Ce rachat doit permettre à Ingenico de doper sa croissance externe et d’étendre sa gamme de services auprès des e-commerçants. «Bambora permettra d’améliorer notre approche centrée sur le commerçant et de renforcer notre positionnement sur les marchés online et in-store», indique Philippe Lazare, PDG d’Ingenico.

Pour se renforcer sur le segment e-commerce, la société française avait tenté de mettre la main, sans succès, sur son rival britannique Worldpay. Après avoir écarté l’offre d’Ingenico, ce dernier avait lancé son processus pour entrer en Bourse. En 2016, le groupe français a enregistré un chiffre d’affaires de 2,3 milliards d’euros, en hausse de 8% sur un an. Dans le même temps, il a engrangé 244 millions d’euros de bénéfices. Pour l’année en cours, Ingenico table sur une croissance de 7% de son chiffre d’affaires. A l’horizon 2020, le spécialiste des terminaux de paiement vise les 4 milliards d’euros de revenus.

Lire aussi : 5 canaux de vente incontournables d’ici 2020 entre marchands et consommateurs

Bouton retour en haut de la page
Ingenico débourse 1,5 milliard d’euros pour s’offrir le Suédois Bamboraa
Le cloud open source, ça change quoi?
4 questions sur la pénurie de semi-conducteurs qui déstabilise l’industrie mondiale
Amazon s’est vu infliger une amende record pour non respect du RGPD
Deliveroo envisage de quitter l’Espagne, où les livreurs devront bientôt être salariés
Google
GAFAM: des résultats trimestriels à nouveau mirobolants malgré quelques nuages
Xavier Niel lance une OPA simplifiée sur les actions d’Iliad, retirant le groupe de la Bourse