/ InsidersActualité

[INSIDERS] Comment Tencent place ses pions dans l’e-santé?

#E-santé: Tencent teste des services médicaux sur WeChat

Tencent s’emploie à transformer le secteur de la santé publique en testant des programmes sur WeChat, son application mobile de messagerie. Le géant chinois de l’Internet a lancé mi-mars un programme baptisé « Tencent Health ». 

Un journaliste du site d’information TechNode a tenté l’expérience: après avoir déposé une demande de consultation sur la grippe, le journaliste a pu discuter avec le médecin sur WeChat, qui lui a posé cinq questions sur ses symptômes et ses antécédents. La consultation a duré 10 minutes, suite à quoi le médecin a pu recommander un traitement. 

Crédits: StreetVJ/shutterstock

Tencent Holdings est déjà à l’origine de Tencent Trusted Doctors, une start-up e-santé proposant des consultations en ligne avec plus de 440 000 médecins chinois qualifiés et disponibles dans son système. Les services de cyber-santé comprennent pour le moment des consultations en ligne et la prescription de médicaments, mais pas de manière instantanée. 

#Mobile: Snapchat et TikTok, mauvais élèves énergivores 

AFP – Les applications Snapchat et TikTok sont les applications de réseaux sociaux les plus énergivores sur smartphone, selon une étude réalisée par la jeune pousse nantaise Greenspector, spécialisée dans l’écoconception de logiciels. A l’inverse, le réseau social professionnel LinkedIn est l’appli la plus vertueuse en la matière. Avec une différence nette à la clé: là où LinkedIn consommerait 23% de la batterie d’un mobile pendant une heure d’utilisation, Snapchat monterait à 40%.

Crédits : Shutterstock

Un chiffre loin d’être anodin dans la mesure où les utilisateurs de Snapchat passent en moyenne 30 minutes par jour sur l’application. Si elles tournaient en continu, LinkedIn ou Reddit videraient la batterie d’un smartphone en un peu plus de quatre heures, contre un peu plus de deux heures trente pour Snapchat ou TikTok. Entre les deux, les grands réseaux tels que Facebook, Twitter ou Instagram videraient la batterie d’un smartphone en plus ou moins trois heures trente.

#Cybersécurité: 94% des responsables informatique se seraient déjà abstenus de faire une mise à jour de sécurité importante

AFP – Selon une étude publiée par la société de cybersécurité Tanium, 94% des responsables informatique français avouent s’être déjà abstenus de faire une mise à jour ou un correctif de sécurité important, parce qu’ils s’inquiétaient de l’impact que cela pourrait avoir sur l’activité commerciale de leur entreprise. Parmi eux, 61% admettent avoir fait ce choix à plusieurs reprises. 

Crédit: Indypendenz/Shutterstock.

Pour 37% des répondants, les pressions de la direction pour assurer la continuité de service sont à l’origine de ces décisions. 33% soulignent que pour leur entreprise, la mise en oeuvre de nouveaux systèmes prime sur la protection des actifs existants. Au total, la moitié des responsables informatique déclarent être confrontés à des difficultés avec les autres départements de l’entreprise sur les questions de sécurité.

Assiya Berrima

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
[INSIDERS] Comment Tencent place ses pions dans l’e-santé?
Samsung: la faille du capteur d’empreinte ne sera pas réglée avant la prochaine mise à jour
YouTube
Les marques ont-elles perdu le contrôle de leurs investissements publicitaires en ligne?
Airbnb double ses pertes, mauvais indicateur avant l’IPO de 2020?
Les offres d’emploi de la semaine
Libra: le G7 exige un cadre juridique
Veepee s’offre la startup Scalia pour unifier ses données produits
Copy link