/ InsidersActualité

[INSIDERS] General Motors lance un service de location de véhicules entre particuliers

#Mobilité: General Motors lance un service de location de véhicules entre particuliers

General Motors monte en puissance dans l’autopartage. Le constructeur américain a annoncé le lancement d’un nouveau service de location de voitures entre particuliers via sa plateforme d’autopartage Maven. «Votre voiture est l’un des biens les plus chers que vous possédez, ne rien en faire est du gaspillage», estime Julia Steyn, en charge de la mobilité urbaine et de la plateforme Maven chez General Motors.

Crédits : General Motors.

Lancé sous la marque Peer Cars, ce service va permettre aux propriétaires de louer leur véhicule de marque GM (Chevrolet, Cadillac, Buick…) commercialisé en 2015 et après. Dans un premier temps, ce nouveau service sera uniquement accessible à Chicago, Détroit et Ann Arbor, dans le Michigan, aux États-Unis. Il pourrait être étendu à d’autres villes américaines cet automne.

Cette solution sera disponible pour les membres existants de Maven, qui dépassent désormais plus de 150 000 utilisateurs selon General Motors. Tous les véhicules loués sur le service seront assurés par le constructeur américain.

Crédits : Shutterstock.

Ce mouvement de désaffection va bénéficier, sans surprise, aux services à la demande et plateformes vidéo accessibles directement sur Internet sans passer par un opérateur ou un terminal (OTT), selon eMarketer. L’intégration progressive de certains de ces services à leurs offres, notamment Netflix, par les acteurs historiques de la télévision payante pourrait aider à ralentir le rythme des désabonnements, estime le cabinet. eMarketer prévoit néanmoins qu’en 2022, 55,1 millions d’adultes ayant un jour souscrit à une offre traditionnelle de télévision payante se seront désabonnés.

#TheEnd: Snapchat renonce à son service de paiement

Clap de fin pour Snapcash. Le service de transfert d’argent de l’application de messagerie éphémère sera fermé le 30 août prochain. Lancée en 2014 en partenariat avec Square, la fonctionnalité permettait aux utilisateurs de Snapchat d’effectuer des transactions ou d’envoyer de l’argent à leurs amis. Pour en bénéficier, il suffisait de disposer d’une carte au sein de Square puis d’indiquer un montant précédé d’un «$» dans une conversation Snapchat pour envoyer de l’argent à un contact.

Crédits : Snapchat.

Les raisons qui ont conduit Snap, la maison-mère de Snapchat, à supprimer ce service n’ont pas été dévoilées, mais la concurrence de plus en plus dense sur le marché des applications de paiement peer-to-peer a certainement poussé la firme américaine à revoir sa copie sur ce segment. En effet, des applications comme Venmo (PayPal) et Zelle, ou encore des fonctionnalités de transfert d’argent lancées par d’autres géants américains, comme Google, Facebook et Apple, ont réduit les perspective de développement de Snapcash. De plus, certains utilisateurs de Twitter avaient recours à ce service pour vendre des photos à caractère érotique, selon TechCrunch.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[INSIDERS] General Motors lance un service de location de véhicules entre particuliers
OVH
OVHcloud prépare son éventuelle introduction en Bourse
Starling Bank
La startup britannique Starling Bank lève 317 millions d’euros et passe au rang de licorne
Cyberattaque contre Microsoft: l’Autorité bancaire européenne fait partie des victimes collatérales
À l’approche de son IPO, Deliveroo annonce une perte réduite en 2020
Voitures électriques: cette startup veut révolutionner le secteur avec sa batterie rechargeable en 5 minutes
Blockchain: Jack Dorsey met son premier tweet aux enchères sous forme de NFT