ActualitéBusinessTech

[TL;DR] Les news Tech qu’il ne faut pas manquer ce 24/07

Tous les soirs, le meilleur de l’actu Tech est dans le TL;DR de FrenchWeb.

TL;DR (sigle invariable) (XXIème siècle) : initiales de «too long ; didn’t read»,
soit littéralement «trop long ; pas lu»
1. (Internet) Pour exprimer que le message qui a été envoyé n’a pas été lu parce qu’il était trop long.
2. (Internet) Pour exprimer que ce qui suit est un résumé du texte trop long.

 

ezCater s’offre le Français GoCater pour déployer son service de traiteur en entreprise à l’international. La société américaine avait déjà levé 100 millions de dollars en juin.

Crédits : ezCater.

Pourquoi c’est important : En mettant la main sur GoCater, ezCater entame son expansion à l’international. Le rachat de l’entreprise française permet à la société américaine de poser un pied en Europe. «Nous sommes les premiers sur le marché aux États-Unis et nous avons maintenant l’ambition d’offrir notre service aux clients et traiteurs dans le reste du monde», indique Stefania Mallett, co-fondatrice et CEO d’ezCater. Dans le même temps, cette opération va offrir la possibilité à GoCater d’étendre son réseau de partenaires, en ajoutant sur sa plateforme une série de groupes de restauration américains également présents en Europe, ainsi que de nombreuses chaînes de restauration européennes. «Nous associer au numéro un sur le marché mondial va nous permettre d’étendre notre activité en Europe et au-delà», assure Stephen Leguillon, co-fondateur et CEO de GoCater.

 

Navya s’introduit en Bourse et lève un peu moins qu’espéré. La capitalisation boursière de la société atteint 190 millions d’euros sur la base du prix d’introduction en Bourse.

Crédit: Michaël Gounon/Navya

Pourquoi c’est important : La start-up française Navya, pionnière des véhicules autonomes, a annoncé avoir levé environ 37,6 millions d’euros lors de son entrée en Bourse sur Euronext Paris. L’introduction en Bourse permettra de «développer nos solides bases actuelles pour devenir un leader mondial des véhicules autonomes», a indiqué Christophe Sapet, le président du directoire de Navya. Considérée comme une pépite française des nouvelles technologies, l’entreprise basée à Villeurbanne, près de Lyon, a été la première au monde en 2015 à commercialiser des navettes autonomes, des véhicules électriques limités réglementairement à une circulation dans des zones privées, comme des campus universitaires, des aéroports ou de grandes entreprises. Navya revendique déjà 67 navettes vendues dans 16 pays à la fin du premier trimestre 2018.

 

Le Monde, Ouest-France et Loopsider parmi les lauréats du fonds Google pour l’innovation dans les médias. Le groupe américain a sélectionné 98 projets dans 28 pays européens, distribuant 21,2 millions d’euros.

Crédits : Shutterstock.

Pourquoi c’est important : C’est le cinquième appel à projets de Google dans le cadre de sa Google News initiative (anciennement Digital News Initiative), lancée en 2015. La France compte cette fois-ci le plus grand nombre de bénéficiaires, avec 13 projets pour un montant total de 3,48 millions d’euros. Ouest-France (485 000 euros), le premier quotidien régional français, va charger un algorithme de republier des archives en fonction des goûts ou de l’endroit où se trouve le lecteur. Dans le même temps, Le Monde, déjà primé lors de précédents appels à projets, a reçu une nouvelle enveloppe de 752 500 euros pour développer son logiciel de gestion de contenus. De son côté, la plateforme de vidéos Loopsider (250 000 euros) va créer un format de vidéos éphémères interactives diffusables sur le web et sur les réseaux sociaux. Le Figaro et RTL (190 000 euros chacun) vont également confier à une intelligence artificielle la création de vidéos éphémères pour les réseaux sociaux.

 

Le bitcoin rebondit au-dessus des 8 000 dollars. La monnaie virtuelle a pris environ 2 000 dollars en une semaine.

Crédits photo : Shaskin / Shutterstock

Pourquoi c’est important : Fin 2017, le bitcoin avait atteint les 19 500 dollars, avant de s’effondrer brusquement. Depuis, la monnaie virtuelle a connu plusieurs périodes de rebonds et de chutes, et le mois de juin a été émaillé de coups durs pour les cryptomonnaies, avec une succession de piratages de plateformes d’échange. Après presque un mois sans annonce de hackage, Jordan Hiscott, responsable investissement de la plateforme de marché en ligne Ayondo Markets, pointe «un changement positif» et juge que «la pléthore de mauvaises nouvelles (…) est en train de se dissiper».

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This