/ InsidersActualité

[INSIDERS] Google se porte à merveille malgré l’amende de l’UE et le RGPD

#GAFA : 32,7 milliards de dollars de revenus pour Google au deuxième trimestre

Dans un contexte de défiance vis-à-vis des géants du numérique, notamment avec la crise que traverse Facebook et la lourde amende infligée par Bruxelles à Google, les GAFA continuent pourtant de battre des records. Ainsi, Alphabet, la maison-mère de Google, a bouclé un deuxième trimestre dépassant les attentes des analystes. Sur les trois derniers mois, la firme de Mountain View a enregistré un chiffre d’affaires de 32,7 milliards de dollars, en hausse de 25,5%

Crédits : Roman Boed – CC BY 2.0.

Une fois de plus, Google peut dire merci à ses recettes publicitaires, qui ont grimpé de 24% au cours du deuxième trimestre. Ces dernières ont atteint 28 milliards de dollars sur la période. Malgré la mise en application du RGPD le 25 mai dernier, Google devrait continuer à dominer le marché de la publicité en ligne avec Facebook. Selon eMarketer, les deux firmes américaines occupent actuellement 56% du marché. Le cabinet estime que Google devrait conserver une part de 31% cette année. Si le bénéfice net du mastodonte américain a reculé de 9,3% à cause de l’amende de 4,3 milliards d’euros infligée par l’Union européenne, il s’élève tout de même à 3,2 milliards de dollars au deuxième trimestre. Google va bien, merci pour lui.

#Publicité : un tiers des recettes publicitaires transféré des médias aux acteurs de l’Internet en 17 ans

Paris, 25 juillet 2018 (AFP) – Les recettes publicitaires de la télévision, de la presse imprimée, de la radio, de l’affichage extérieur et du cinéma ont diminué d’environ un tiers entre 2000 et 2017 au profit des géants du net, selon une étude rendue publique mercredi. Cette étude intitulée «Médias et publicité en ligne : transfert de valeur et nouvelles pratiques», a été menée par le cabinet de conseil Bearing Point et publiée conjointement par le ministère de la Culture et le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA).

Selon ces travaux, la quasi-intégralité de la croissance du marché publicitaire sur Internet (92% en 2017) provient des acteurs du référencement payant que sont les moteurs de recherche et des réseaux sociaux, «deux segments sur lesquels les acteurs des médias historiques sont très peu présents». «La part du marché publicitaire captée par les géants du net croît ainsi rapidement et paraît supérieure à leur part d’audience», soulignent les promoteurs de l’étude dans un communiqué.

La part des recettes publicitaires d’Internet, qui était quasi-nulle au début des années 2000, n’a cessé de croître «pour atteindre 35% en 2017», indique le rapport. Les recettes publicitaires nettes des supports médias (traditionnels et Internet compris) étaient estimées à quelque 10,7 milliards d’euros l’an dernier, selon ce document. Selon le communiqué du ministère et du CSA, les annonceurs ont toutefois pris conscience «du caractère souvent incertain du contexte publicitaire sur Internet, susceptible de mettre en danger leur image». Cela «laisse entrevoir un possible rééquilibrage du marché» dont les médias historiques pourraient tirer parti à condition qu’ils relèvent «de nouveaux défis», par exemple en «se positionnant sur des supports innovants».

#Acquisition : le Chinois Tsinghua met la main sur le Français Linxens pour 2,2 milliards d’euros 

Linxens passe sous pavillon chinois. La société française, spécialisée dans les composants pour cartes à puces, a été rachetée par le fabricant chinois de ami-conducteurs Tsinghua Unigroup pour 2,2 milliards d’euros, rapporte Reuters.

Pas encore annoncée officiellement, cette opération doit encore être approuvée par les autorités réglementaires. Reuters indique que «les autorités françaises, allemandes et communautaires doivent donner leur feu vert» pour que le rachat soit définitivement actée. Dans le cadre de cette acquisition, Tsinghua a eu recours à un financement de 1,5 milliard d’euros sous forme d’un prêt relais. A ce jour, Linxens, présent notamment en Chine, à Singapour et en Thaïlande, compte près de 3 000 collaborateurs et revendique un chiffre d’affaires de 500 millions d’euros.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce contenu pourrait vous intéresser:

Close
Share This