/ InsidersActualité

[INSIDERS] La propriété intellectuelle, cible de prédilection des cyberattaques chinoises

#Cybersécurité: bond des cyberattaques chinoises contre la propriété intellectuelle 

AFP – La Chine a considérablement augmenté ses cyberattaques contre les entreprises australiennes dans le but de mettre la main sur leur propriété intellectuelle, selon une enquête de médias australiens publiée mardi et dénoncée par Pékin. Les investigations menées par Fairfax Media et Channel Nine sont publiées quelques jours après un sommet de l’Asie-Pacifique au cours duquel le vice-président américain Mike Pence a accusé Pékin de «vol» généralisé de la «propriété intellectuelle». Ces médias ont accusé le ministère chinois de la Sécurité publique d’être responsable d’une vague d’attaques décelée par Canberra et ses partenaires de l’alliance dite des «Five Eyes», les services de renseignement australiens, néo-zélandais, britanniques, américains et canadiens.

Crédits : Shutterstock.

Cette opération nommée «Cloud Hopper» consiste «en des efforts permanents et significatifs pour dérober notre propriété intellectuelle», a déclaré un haut responsable du gouvernement australien à Fairfax. D’autres responsables ont reproché aux entreprises et universités l’insuffisance de leurs mesures de protection. L’entreprise américaine de cybersécurité CrowdStrike a expliqué à Fairfax avoir «remarqué une augmentation considérable des attaques durant le premier semestre». Et d’ajouter : «Cette activité vient principalement de Chine et elle vise tous les secteurs. Il n’y a aucun doute que tous les coups sont permis.»

Cette opération présumée survient alors que Canberra et Pékin se sont engagés l’année dernière «à ne pas mener ou soutenir le vol résultant de cyberattaques». Le ministère chinois des Affaires étrangères a démenti ces accusations «qui ne sont fondées sur aucun fait». Elles sont «non-professionnelles, irresponsables et visent visiblement des buts ultérieurs», a dit un porte-parole. Le gouvernement australien n’a pas réagi pour l’instant. Les gouvernements occidentaux accusent depuis longtemps la Chine de piller leurs secrets industriels et militaires.

#SocialMedia: Facebook en panne dans une partie du monde

AFP – Facebook, le plus grand réseau social du monde, connaissait mardi des difficultés d’accès, selon le compte Twitter du site. Instagram, l’application de partage de photos détenue par Facebook, a de son côté également annoncé rencontrer des difficultés techniques.

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
[INSIDERS] La propriété intellectuelle, cible de prédilection des cyberattaques chinoises
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link