/ InsidersActualité

[INSIDERS] Ouverture d’un procès à 5 milliards de dollars entre HP et Autonomy à Londres

#Justice: ouverture d’un procès à 5 milliards de dollars entre HP et Autonomy

AFP – Un procès hors norme s’est ouvert lundi devant la Haute cour de justice de Londres : la société informatique américaine Hewlett Packard réclame 5 milliards de dollars à deux ex-dirigeants de la société Autonomy, dont le rachat en 2011 par HP a tourné au fiasco. Quatre ans après le dépôt d’une plainte par HP au Royaume-Uni dans ce dossier dont les ramifications judiciaires s’étendent aux Etats-Unis, la Haute cour de justice a démarré l’examen des arguments. Le procès pourrait durer neuf mois, d’après une source proche du dossier. HP reproche à l’ancien directeur général de l’éditeur britannique de logiciels Autonomy, Mike Lynch, et à l’ancien directeur financier de cette firme, Sushovan Hussain, d’avoir « artificiellement gonflé les revenus déclarés d’Autonomy, ainsi que la croissance de ses revenus et ses marges».

Michael Lynch en 2014, portrait via The Royal Society.

Hewlett Packard avait racheté Autonomy en 2011 pour 11 milliards de dollars mais, un an plus tard, avait accusé la firme d’avoir truqué ses comptes après avoir découvert ce que HP présente comme « des irrégularités comptables importantes». Le groupe américain avait alors passé presque 9 milliards de dollars de dépréciations, dont plus de 5 milliards présentés comme le résultat de manipulations comptables perpétrées chez Autonomy avant la transaction. Un porte-parole de Mike Lynch a toutefois assuré lundi qu’il n’y avait « pas eu de fraude chez Autonomy». « La vérité c’est que HP, après une série d’acquisitions ratées, a gâché la reprise d’Autonomy, détruit l’entreprise et cherché à en attribuer la responsabilité à d’autres. Mike ne sera pas le bouc émissaire de leurs échecs», a ajouté ce porte-parole dans un communiqué.

Les avocats de M. Lynch mettent aussi en avant des incohérences entre les systèmes comptables américain et britannique pour expliquer le différend. HP réclame 5 milliards de dollars de dommages et intérêts à MM. Lynch et Hussain dans ce qui constitue, d’après la presse britannique, le plus important procès civil pour fraude de l’histoire du pays. Les deux hommes exigent pour leur part 125 millions de dollars de réparation de HP pour une « série de déclarations fausses, trompeuses et injustes» à propos de leurs responsabilités dans cette affaire. HP Enterprise, l’une des deux sociétés issues de la scission du groupe américain intervenue fin 2015, s’est débarrassée depuis des activités héritées d’Autonomy. Ces dernières ont été cédées à l’entreprise britannique Micro Focus avec d’autres activités de logiciels.

#Cyberattaque: des centaines de milliers d’ordinateurs Asus visés 

La société de cybersécurité Kaspersky Lab a déclaré que des hackers ont pris pour cible « des centaines de milliers » de propriétaires d’ordinateurs de la marque Asustek. En exploitant une faille des serveurs d’Asus grâce au logiciel de mise à jour Asus Live Update, les hackers ont pu implanter un backdoor (ou porte dérobée) sur les ordinateurs ciblés, qui leur permet d’en prendre un contrôle partiel, voire total. L’attaque a eu lieu entre juin et novembre 2018 et pourrait concerner plus d’un million d’utilisateurs à travers le monde. 

Crédit: Gorodenkoff/Shutterstock

Kaspersky a également indiqué que les hackers visaient un groupe d’utilisateurs anonymes, qui ont été identifiés par les adresses MAC de leurs adaptateurs réseau. Les hackers auraient vraisemblablement eu accès aux certificats d’Asus par l’intermédiaire de développeurs et de fournisseurs issus du monde entier, en qui Asus faisait confiance pour développer des logiciels et fournir les composants de ses ordinateurs.

#App: Telegram 5.5 dévoile son « option nucléaire » 

Telegram, application de messagerie mobile permettant de créer des conversations secrètes équipées d’une connexion cryptée, lance de toutes nouvelles fonctionnalités, dont « l’option nucléaire » dans sa mise à jour. Cette fonction permet de « supprimer tout message des deux côtés dans tout chat privé, à tout moment». Il s’agit des messages reçus ou envoyés, sur tous les téléphones liés à la conversation. De la même manière, les utilisateurs peuvent supprimer une conversation privée entière, entre autres mises à jour incluant des améliorations de recherche et des contrôles plus pointus.

Crédits: Alexey Boldin/shutterstock.

Selon Pavel Durov, le co-fondateur de l’application Telegram, cette version 5.5 assure plus de sécurité et de confidentialité pour ses utilisateurs, dont les messages pourraient se retourner contre eux, sortis de leurs contextes. L’application de partage de texte, de photos, de vidéos et de messagerie continue de prendre le contre-pied de Facebook » target= »_blank » rel= »noopener »>Facebook, qui a été eu coeur de beaucoup de scandales liés à la violation de la vie privée, en misant sur la sécurité des données personnelles avant tout. Telegram avait d’ailleurs bénéficié de la récente panne du réseau social pour engranger 3 millions de nouveaux utilisateurs en 24 heures, exploit déjà réalisé lorsque WhatsApp avait connu une panne en 2014 ; Telegram avait enregistré 5 millions d’inscriptions en une journée.

Néanmoins, « l’option nucléaire » comporterait un faille, selon TechCrunch qui a mené ses propres tests. Ils ont constaté que Telegram ne supprimait pas les notifications push malgré la suppression des messages. Il était toujours possible de voir le contenu d’un message supprimé via une notification push persistante même après que le message lui-même ait été supprimé dans l’application.  

#IPO: introduction en Bourse en vue à Amsterdam pour des activités du Sud-Africain Naspers

AFP – La plus grande entreprise sud-africaine, Naspers, spécialisée dans l’internet et le divertissement, a annoncé lundi son intention de créer une entité dédiée à ses activités de e-commerce et de l’introduire à la Bourse d’Amsterdam d’ici le second semestre 2019. Naspers compte former « un nouveau groupe mondial de l’internet (« NewCo ») comprenant les activités internationales de Naspers et qui sera coté à Euronext Amsterdam», explique la société dans un communiqué. 

Crédits: Tupungato/shutterstock.

Cette nouvelle entité contiendra les participations du groupe dans des sociétés comme le Chinois Tencent, le Russe mail.ru ou encore le portail de petites annonces très utilisé en Inde, OLX. « NewCo devrait être détenu à 75% par Naspers», le reste représentant le flottant, précise le géant sud-africain. Fondé en 1915, le groupe a débuté en publiant des journaux en afrikaans, la langue des premiers immigrés néerlandais en Afrique du Sud, et est depuis devenu un géant international du multimédia.

Le groupe a fait évoluer sa stratégie en se positionnant assez tôt sur le développement d’internet dans les pays émergents. Naspers est ainsi le principal actionnaire de Tencent, première entreprise chinoise avec plus de 400 milliards de dollars de capitalisation boursière. Il avait déboursé 32 millions de dollars en 2001 pour une participation dans Tencent dont il possède toujours plus de 30%, valorisée à plus de 100 milliards de dollars.

Plus d'infos

Assiya Berrima

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Share This