ActualitéAsieBlockchain / CryptoBusinessIntelligence ArtificielleRetail & eCommerceStartup

JD.com lance un accélérateur de start-up dédié à la blockchain et à l’intelligence artificielle

JD.com, le numéro deux du commerce en ligne en Chine, mise sur la blockchain et l’intelligence artificielle. Le géant chinois vient effet de lancer un nouvel accélérateur de start-up qui sera dédié à ces deux thématiques. Baptisé «Catapult AI» (NDLR : catapulte d’intelligence artificielle), celui-ci sera basé à Pékin et entend épauler des jeunes pousses issues du monde entier.

Dans le cadre de ce programme, six start-up vont être accompagnées pendant six mois dès le mois de mars. Dans cette première promotion, on retrouve la société australienne CanYa, qui permet de payer des services numériques ou à domicile avec des cryptomonnaies, la start-up singapourienne Bluezelle, qui fournit des services de stockage et de gestion des données pour les applications décentralisées, la jeune pousse londonienne Nuggets, qui a conçu une plateforme de paiement et d’identification pour le commerce en ligne afin de stocker les informations du consommateur dans la blockchain, la société singapourienne Republic Protocol, qui développe une plateforme décentralisée en open-source d’échange de cryptomonnaies, la start-up australienne Devery, qui utilise la blockchain pour permettre aux sites e-commerce d’avoir une traçabilité totale de leurs produits à toutes les étapes de la chaîne d’approvisionnement, et la FinTech chinoise Bankorus, qui se revendique comme la première plateforme de gestion de fortune privée au monde alimentée par l’intelligence artificielle et construite sur la blockchain.

L’unité logistique de JD.com mise à contribution

La structure Catapult AI mettra à disposition des start-up l’expertise de JD.com en matière de marketing, de relations publiques et de développement à l’international. Le géant chinois du commerce en ligne a également indiqué que les start-up travailleront avec les équipes opérationnelles de JD.com afin de «tester les applications réelles de leurs technologies à grande échelle».

Ainsi, la branche logistique de JD.com, JD Logistics, pourrait servir de laboratoire grandeur nature pour ces jeunes pousses. La logistique est une priorité pour JD.com afin de contrer Alibaba, son principal rival. Mi-février, l’unité logistique de JD.com a d’ailleurs levé 2,5 milliards de dollars pour investir dans des entrepôts automatisés et les drones pour réduire les délais de livraison. A ce jour, le géant chinois exploite 7 centres logistiques, 405 entrepôts et plus de 7 000 centres de livraison en Chine.

La blockchain et l’intelligence artificielle ont le vent en poupe. Créée en même temps que le bitcoin, la blockchain trouve de plus en plus sa place au sein des entreprises, qui l’apprécient pour sa transparence, sa sécurité et son indépendance en matière de stockage et de transmission d’informations. Dans le même temps, l’intelligence artificielle, bien qu’elle soit une source de craintes, représente une opportunité pour révolutionner de nombreux secteurs, à l’image de l’automobile, de la santé ou du commerce en ligne. JD.com veut s’appuyer sur ces deux technologies pour accélérer son développement et contester l’hégémonie d’Alibaba. Dans ce sens, le numéro deux du commerce en ligne en Chine multiplie les collaborations avec Tencent. Cette semaine, les deux mastodontes ont injecté à eux deux l’équivalent de 210 millions d’euros dans le retailer chinois Better Life, qui possède des grands magasins, des enseignes de grande distribution et des magasins de proximité.

Tags
Plus d'infos

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
Fermer