Frenchweb recrute un chef de projet editorial et un responsable partenariats
ActualitéAsieBusinessInvestissementsLes levées de fondsRetail & eCommerce

JD.com lève 2,5 milliards de dollars pour contrer Alibaba sur le terrain de la logistique

Le montant

Le géant chinois du commerce en ligne JD.com a bouclé un tour de table de 2,5 milliards de dollars. Parmi les acteurs ayant participé à cette opération, on retrouve HillHouse Capital, Sequoia China, China Merchants Group, China Life, China Development Bank Capital FOF, China Structural Reform Fund, ICBC International, Tencent, ou Cathay Capital via son fonds Midcap.

Au cours de ces derniers mois, JD.com et Tencent ont multiplié les collaborations pour affaiblir le mastodonte Alibaba. En décembre dernier, les deux géants chinois du commerce en ligne, derrière la firme de Jack Ma, se sont notamment alliés pour investir dans Vipshop, un site de déstockage en ligne chinois. A ce jour, la capitalisation boursière de JD.com atteint 63 milliards de dollars, bien loin de celle d’Alibaba, qui s’élève à 459 milliards de dollars.

Le marché

Fondé en 2004 par Liu Qiangdong, JD.com est souvent qualifié «d’Amazon chinois». Comme la pieuvre de Seattle, le numéro deux du commerce en ligne en Chine distribue directement les produits, en plus de sa marketplace. Le rival d’Alibaba ambitionne aussi de se différencier par le service client. A ce jour, JD.com revendique 266,3 millions de clients actifs par mois.

Au-delà de ses activités sur le marché chinois, JD.com nourrit également des ambitions à l’international. Dans ce sens, le site chinois de vente en ligne est en train d’ouvrir une dizaine de bureaux dans le monde, notamment à Paris, Londres, Milan, New York, Tokyo ou encore Melbourne. Au travers de son internationalisation, JD.com veut non seulement aider les marques étrangères à pénétrer le marché chinois, qui représente la deuxième économie mondiale, mais aussi développer son image de marque en attirant des marques de luxe et de cosmétique sur sa plateforme. Le géant chinois a d’ailleurs déclaré son intention de vendre l’équivalent de 2 milliards d’euros de produits français en Chine à l’horizon 2019.

Les objectifs

Ce nouveau tour de table doit permettre à JD.com de financer JD Logistics, sa branche logistique qui est devenue une entreprise autonome en avril 2017. Alors que JD.com détenait 100% du capital de sa filiale jusqu’à présent, le groupe chinois ne détiendra plus que 81,4% des parts de JD Logistics lorsque l’opération sera finalisée d’ici la fin du premier trimestre 2018. Cette transaction valorisera la division logistique de JD.com à 13,5 milliards de dollars. A ce jour, le géant chinois exploite 7 centres logistiques, 405 entrepôts et plus de 7 000 centres de livraison en Chine.

La logistique a toujours été une priorité pour JD.com. Pour améliorer son réseau, le numéro deux du commerce en ligne en Chine prévoit d’investir dans l’automatisation logistique, notamment dans les entrepôts automatisés et les drones pour réduire les délais de livraison. «Notre décision de construire notre propre réseau logistique a permis à JD Logistics de devenir le leader de l’industrie que nous sommes aujourd’hui», indique Richard Liu, CEO de JD.com.

JD.com : les données clés

Fondateur : Liu Qiangdong
Création : 2004
Siège social : Pékin
Activité : commerce en ligne
Financement : 2,5 milliards de dollars en février 2018

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This