BusinessDecode BusinessMediaTechTV

Jérémie Mani (Netino by Webhelp) : «C’est la fin de la lune de miel sur les réseaux sociaux»

Interview de Jérémie Mani, CEO de Netino by Webhelp

Les dernières années ont été pour le moins éprouvantes pour les réseaux sociaux, Facebook et Twitter en tête. Entre leur contribution involontaire à l’ingérence russe dans la campagne présidentielle américaine de 2016 et le scandale Cambridge Analytica, qui continue encore aujourd’hui d’ébranler la firme de Mark Zuckerberg, ces plateformes traversent actuellement une période difficile, qui remet en cause leur statut et leur pertinence.

De formidables outils pour rapprocher les personnes dans le monde entier, ils sont aujourd’hui devenus les outils de prédilection des usines à trolls pour déverser des «fake news» et bousculer les démocraties occidentales. «Nous assistons à la crise d’adolescence des réseaux sociaux», estime Jérémie Mani, CEO de Netino by Webhelp.

«Les pouvoirs publics se sont emparés du sujet»

Née en 2002, la société française, spécialisée dans la modération des conversations en ligne, est en effet un observateur privilégié de l’évolution des réseaux sociaux, de leur naissance dans les années 2000 à la crise qu’ils connaissent aujourd’hui. Sur un terrain de jeu qui a fortement évolué au cours de la décennie écoulée, Netino s’attèle à épauler les marques dans la modération des échanges avec leurs clients sur les plateformes où elles sont présentes. Si au départ les clients les plus actifs sur les réseaux sociaux respectaient les règles en vigueur pour créer un espace communautaire, la donne a changé avec la démocratisation de ces plateformes, et les dérives que cela a entraîné, notamment les discours de haine.

Alors que la menace d’une régulation des réseaux sociaux n’a jamais été aussi forte, Jérémie Mani note que «les pouvoirs publics se sont emparés du sujet» tout en constatant «un manque de moyens judiciaires pour poursuivre les personnes tenant des propos graves», ce qui a contribué à développer «un sentiment d’impunité sur les réseaux sociaux». Racheté par Webhelp fin 2016, Netino nourrit de fortes ambitions sur un marché en pleine mutation. La société mise notamment sur l’intelligence artificielle pour assainir les discussions sur les plateformes. «Il ne faut pas qu’il y ait une dualité entre l’humain et le robot», prévient cependant Jérémie Mani. Et d’ajouter : «La clé du succès viendra de la coordination entre les deux.»

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
Jérémie Mani (Netino by Webhelp) : «C’est la fin de la lune de miel sur les réseaux sociaux»
La startup KineQuantum lève 1 million d’euros pour mettre la réalité virtuelle au service des kinés
La startup uTip lève 1 million d’euros pour monétiser les contenus des youtubeurs
Roger McNamee, ancien investisseur de Facebook, alerte sur le « côté sombre » du réseau social
Désinformation: Emirats arabes unis, Egypte, Espagne… des milliers de comptes supprimés par Twitter
Paris Retail Week: quelles sont les tendances qui vont dessiner le commerce de demain?
Musique: la startup Groover lève 1,3 million d’euros pour promouvoir les nouveaux artistes
Copy link