/ InsidersActualité

[INSIDERS] Google rachète la startup Superpod

#Acquisition : Google rachète la startup Superpod

Google a fait l’acquisition pour près de 60 millions de dollars de la startup américaine Superpod, à l’origine d’une application mobile de questions-réponses, selon des informations d’Axios. La filiale d’Alphabet intègre ainsi les fondateurs de la société et acquiert certains de ses actifs.

Superpod, qui permet aux utilisateurs de poser des questions à des experts, avait précédemment indiqué sur son site « passer à un projet plus grand ». L’entreprise pourrait venir nourrir Google Assistant, l’assistant virtuel de Google, et le soutenir dans sa course face à Amazon et son assistant Alexa.

Crédits : Shutterstock.

Les fondateurs de la startup William Li et Sophia Yang, par ailleurs deux anciens de Google, notaient ensuite qu’ils avaient « fait de Superpod une communauté où les gens s’entraident six fois plus qu’ils ne cherchent à s’aider eux-mêmes ».

#Télécoms: Orange toujours en tête du nombre de sites 4G en service

AFP- Orange disposait du plus grand nombre de sites 4G en service en France au 1er janvier, devançant SFR, selon l’observatoire de l’Agence nationale des fréquences (ANFR) paru mardi. L’opérateur historique compte désormais 18 184 sites 4G dans l’Hexagone, devant SFR (filiale du groupe Altice Europe) avec 17 229, Bouygues Telecom en comptant 16 948 alors que Free, propriété d’Iliad, est désormais à 12 012 sites.

Stéphane Richard, PDG d’Orange. © Christophe Pelletier – Orange.

Au total, 40 064 sites sont en service dans l’Hexagone et en Corse, alors que plus de 44 000 ont été autorisés par l’ANFR. Sur le mois de décembre, Bouygues Telecom est l’opérateur ayant activé le plus de nouveaux sites, avec 397 sites nouvellement activés sur l’ensemble des fréquences utilisées pour la 4G, devant SFR (368), Orange (362) et Free (146).

Si le nombre de sites activés permet d’avoir une idée de la couverture mise en place par chaque opérateur, il ne donne qu’une information partielle, le type de fréquence utilisée sur chaque site jouant sur leur zone de couverture. La bande des 700 mégahertz (MHz) qui offre par exemple une meilleure couverture que les autres bandes utilisées en 4G, est principalement utilisée par Free (3.252 sites) et Bouygues Telecom (655 sites), quand Orange ou SFR ne l’utilisent pratiquement pas.

L’agence précise par ailleurs qu’elle a autorisé huit nouvelles stations 5G à titre expérimental, la dernière génération de réseau mobile, portant à 57 le nombre total de sites 5G déployés en France, tous sur la bande des 3,5 gigahertz (GHz). Bouygues Telecom dispose de 25 sites de test 5G, 22 pour Orange et 10 pour SFR. En Outremer, 2 021 sites sont désormais en services, sur un total de 2 216 autorisés à la douzaine d’opérateurs présents sur les 11 territoires concernés.

#Calcul: la France se dote d’un supercalculateur équivalent à 15 000 ordinateurs

AFP- La France s’est dotée d’un des plus puissants supercalculateurs d’Europe, un outil particulièrement précieux pour les simulations du changement climatique, l’étude des matériaux ou encore la biologie et qui, pour la première fois, fait la part belle aux chercheurs en intelligence artificielle. « Le 21e siècle s’appuie tout entier sur le calcul pour comprendre, prévoir, innover, décider« , a expliqué Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’innovation à l’occasion de la cérémonie de signature du contrat avec Hewlett Packard Enterprise (HPE), chargée de la construction du supercalculateur.

Crédit: WhiteMocca/Shutterstock

Egalement appelé superordinateurs, ils permettent de traiter de gros volumes de données et d’effectuer des calculs complexes, utilisés par exemple dans les prévisions météorologiques ou de catastrophes, la conception de nouveaux avions, de nouveaux médicaments … A pleine puissance, ce nouvel équipement offrira une capacité de calcul supérieur à 14 pétaflops par seconde soit 14 millions de milliards d’opérations par seconde (la puissance cumulée de 15 000 ordinateurs de la dernières générations), doublant la puissance de calcul disponible en France.

Appelé HPC-IA, ce nouveau bijou technologique, d’un coût de 25 millions d’euros, sera installé au centre de calcul IDRIS du CNRS sur le plateau de Saclay en région parisienne au début du deuxième trimestre et devrait être accessible, sur projet, à partir de septembre. « Cette machine est un peu particulière car elle va également être utilisée pour la recherche en intelligence artificiel« , a expliqué le PDG du CNRS Antoine Petit.

Son acquisition s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de recherche en intelligence artificielle lancée par le gouvernement en novembre dernier. Il va permettre aux chercheurs « d’optimiser les algorithmes, de tester leurs limites, comprendre comment ils marchent, ou dans certains cas pourquoi ils ne marchent pas« , a expliqué à l’AFP Denis Veynante, directeur de la mission calcul-données du CNRS.

L’un des défis de l’intelligence artificielle consiste à donner aux ordinateurs la capacité d’apprendre à partir de données. « Or plus l’algorithme traite de données plus il apprend et plus il se perfectionne mais ces traitements sont très lourds« , ajoute le directeur de recherche. L’HPC-IA est financé par GENCI, une société civile détenue à 49% par l’Etat, 20% par le CEA, 20% par le CNRS, 10% par les universités et 1% par l’Institut national de recherche dédié aux sciences du numérique (Inria).

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Share This