Data RoomStartupTech

[Jeux-concours] V2 : Kontest s’offre un « reboot » pour ses 2 ans

Lancée en octobre 2010, Kontest est une plateforme de création de jeux-concours sur le web, Facebook et les mobiles. La start-up fournit à la fois les outils techniques pour les créer, les intégrer et les gérer mais aussi l’environnement juridique obligatoire.

Kontest compte aujourd’hui parmi ses clients des grands groupes comme Orange, Easyjet, Adobe, Samsung mais aussi des agences comme Publicis, Valtech, Lagardère. Un V2 nommée « reboot » vient de sortir avec, comme nouveautés :

  • Le  “Media Loader” pour ajouter des images, musiques et vidéos aux concours
  • La “Live Preview” pour modifier le design de son concours en temps réel
  • La “DataViz”, des statistiques visuelles
  • Une forte dimension social CRM et nouvelle approche freemium

Kontest fonctionne uniquement en fonds propre . Entretien et détails avec Jacinthe Busson, Directrice associée Kontestapp.com.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

3 commentaires

  1. Salut, Jacinthe Je m’occupe des jeux concours chez Lagardère et a ma connaissance on a jamais eu recours à Kontest.

    1. Bonjour Christophe,
      Merci pour votre message, nous avons collaboré pour différentes marques de Largardère comme Gulli, Virgin Radio et autres agences interactives du Groupe.
      N’hésitez pas à me solliciter pour en discuter.
      Bien à vous.
      jacinthe

[Jeux-concours] V2 : Kontest s’offre un « reboot » pour ses 2 ans
Droit à l’oubli: le Conseil d’État entérine la victoire de Google face à la Cnil
French Tech: en pleine crise, les startups peinent à lever des fonds
« Nous sommes surtout inquiets pour les startups en amorçage et en pré-amorçage »
La crise du coronavirus va-t-elle transformer l’économie?
« La Chine profite de son expérience scientifique et de la très mauvaise gestion de l’épidémie par la Maison Blanche »
Confinement: aux Etats-Unis, les robots pourraient durablement remplacer les employés
Copy link