A la uneActualité Start Me UpEuropeInvestissements

Jérémie Berrebi: « Kima15 vise les entrepreneurs qui n’ont pas envie de se casser la tête à lever des fonds »

Le fonds d’amorçage de Jérémie Berrebi et Xavier Niel lance une initiative de funding à destination des startups.

Kima Ventures, le fonds d’amorçage lancé en 2004 par Xavier Niel et Jérémie Berrebi, lance une opération de financement « express »: 150 000 dollars disponibles, contre une prise de participation à hauteur de 15% dans le capital des startups candidates. L’entité dédiée – Kima15 – se donne cinq jours pour la sélection des dossiers, et s’engage à verser les fonds sous 15 jours maximum.

« Nous avons en ce moment 30 à 50 dossiers par jour via toutes nos sources », annonce Jérémie Berrebi sur les objectifs 2014 de Kima Ventures, qui souhaite avec cette opération toucher un maximum de startups en un temps record: « On vise tous les entrepreneurs qui n’ont pas envie de se casser la tête à lever des fonds ou qui ont peur d’avoir affaire à un monde qu’ils ne connaissent pas (…) Toutes les sociétés visant à vendre leur produit en crowdfunding seront de très bonnes sources, les développeurs qui auront sorti un super produit mais qui n’auront pas les moyens de recruter quelques personnes pour le démarrer aussi », indique le gérant du fonds, par ailleurs très actif sur Twitter pour échanger avec des porteurs de projets. Une offensive pour contrer l’essor des plateformes de crowdfunding ? Dans tous les cas, le succès des Kickstarter, Anaxago et autre KissKissBankBanK montrent un intérêt croissant des porteurs de projets pour une solution de financement alternative.

Kima15

Pour parvenir à recruter un maximum de ces porteurs de projets, Kima s’est associé à AngelList,une plateforme qui met en relation startups et investisseurs du monde entier, pour faciliter la communication. Un partenariat-clé puisque les objectifs sont communs.

Kima Ventures, qui a pris pas moins de 200 participations dans 23 pays, pour un total de 24 millions d’euros depuis sa création, s’intéresse particulièrement aux secteurs suivants : Internet, Telecom , Hardware , Software, Mobile, Jeux Video, Internet des objets, SaaS, e-paiement, banque et marketing online. La participation du fonds va habituellement de 5% à 40% en fonction des projets.

 

Marion Moreau

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

  1. Cela me semble intelligent. Les règles du jeu sont claires; il faut voir ensuite ce qui est proposé dans le Pacte d’actionnaires, c’est au moins aussi important que la Valo. J’imagine qu’il est standard, Kima aurait du mal à le personnaliser à chaque fois. Mais si ce pacte est « fair » alors je dis bravo.

Bouton retour en haut de la page
Jérémie Berrebi: « Kima15 vise les entrepreneurs qui n’ont pas envie de se casser la tête à lever des fonds »
ERP : Odoo, nouvelle licorne belge après une levée de 180 millions d’euros
Bubble lève 100 millions de dollars pour sa plateforme no-code
IA: Kili Technology lève 25 millions de dollars auprès de Balderton Capital
BeautyTech: Planity lève 30 millions d’euros auprès de Gaia Capital pour accélérer en France et en Allemagne
DNVB : la mécanique de Cowboy pour rouler toujours plus vite
Yoobic lève 42 millions d’euros auprès de Highland Europe pour accompagner les employés de terrain