ActualitéBusinessHR TechSemaine de l'emploi

L.O.I.C: Le business des neurones ou la revanche de la super intelligence de l’humain sur les machines

Tout le monde parle en ce moment d’intelligence artificielle.

Le business des neurones va peser selon les experts de Markets and Markets plus de 5 milliards de dollars en 2020. Stop j’ai mal à la tête.

Ok, on fantasme un peu car nous pensons que l’humain va être englouti par les machines et leurs méchants algorithmes. Certains nous prédisent que le monde du travail va se transformer en mode TAAS (Travail As A Service) dixit certains recruteurs opportunistes en période de crise.

Vite une taxe sur les robots!

Première idée fausse: Les robots détruisent les emplois

Faux. Par exemple en Corée du Sud la pénétration de robots est l’une des plus élevées du monde avec un indice de 531 pour 10 000 employés hors le taux de chômage n’est de 3,4% seulement. Idem pour l’Allemagne avec un indice 331-3,9%, et aussi le Japon avec un indice 305-3,1%.

Oui, mais attendez la robotisation a déjà détruit de nombreux emplois, notamment dans l’industrie automobile! Cela n’est pas nouveau mais en revanche ne sous-estimons pas la partie invisible des logiciels d’intelligence artificielle qui s’infiltrent maintenant partout et qui pourrait être bien plus dangereuse sur la destruction d’emploi à moyen terme sur certains secteurs de la population active mondiale.16% d’emplois seulement selon Forrester seraient menacés d’être remplacés par une IA (intelligence Artificielle) d’ici 2030.

Les machines vont tellement auto-apprendre entre elles qu’elles vont finalement réussir à nous mettre à l’écart si les humains ne prennent pas les bonnes précautions. C’est un risque important déjà évoqué par Elon Musk en août 2016 sur les risques d’une mauvaise programmation de l’intelligence artificielle. D’ailleurs ces enjeux ont été repris par Bill Gates et Stephan Hawking avec une lettre ouverte qui avait fait beaucoup de bruits notamment chez les investisseurs de ces technologies IA.

Bill Gates avait proposé de taxer les robots bien avant certains candidats à la Présidentielle.

Deuxième idée fausse: La fusion de l’homme avec la machine n’existera jamais

Faux. Cette fusion homme-machine transhumaniste existe déjà et elle est sous nos yeux depuis quelque année et c’est une invention française.

Je ne vous parle pas du tout du film Her avec Scarlett Johansson qui était plus en O.S qu’en chair.

Cette technologie de super intelligence artificielle s’appelle le L.O.I.C 

Le L.O.I.C est un Lean Operating Intelligent Cyborg

Ce robot est fait de chair et d’O.S. Certains prétendraient qu’il intègrerait une carte mère équipée d’un processeur ASI (Artificiel Super Intelligence ) et aussi une puce Intel Atom E3900 IOT. Impossible de le savoir. Secret Défense.

Le L.O.I.C est un objet connecté humain qui détecte les futurs neurones de demain par un process de collecte du savoir en continu pour se connecter sur de nouveaux neurones.

D’ailleurs 52 investisseurs célèbres comme Reid Hoffman de LinkedIn, Marissa Mayer (ex Yahoo), Yuri Milner de Digital Sky, Eric Schmidt de Google, Tony Fadell de Nest ou Xavier Niel de Free ne s’y sont pas trompés et ont décidé d’investir dans cet humain augmenté.

Le L.O.I.C est un humanoïde qui intègre son propre serveur et ses interfaces d’échange via des capteurs Wifi et Bluetooth utilisant des batteries faible consommation avec toute l’apparence d’un corps humain.

Il est auto-apprenant via une connexion sur Facebook Live en temps réel et sur tous les réseaux sociaux. Il dispose d’une intelligence hors du commun pour processer à des tâches multiples en mouvement ou en position statique pour collecter du savoir, intéragir, concevoir des nouveaux produits et répondre aux questions en même temps que diffuser de l’information sur de multiples thématiques pour attirer d’autres neurones dans sa communauté.

Troisième idée fausse: L’humanoïde L.O.I.C est une invention de journaliste 

Faux: Le L.O.I.C dispose maintenant d’un équipement ultra-nomade et portatif afin de produire du contenu live video sur mobile, sur desktop. 

Ce robot parvient à s’adapter en changeant automatiquement son mode de production par un multiplexage de diffusion de contenu video live soit en texte plus image en différé uniquement lors de déplacement en avion.

En tant que robot média, il diffuse des interviews vidéos live lors de ses trajets à San Francisco en Tesla entre chez lui et son bureau. Cela s’apparente à une série TV où chacun attend la saison 5 pour visionner tous les Facebook live de la semaine d’un seul coup en mode binge-watching. Ce robot là sait donner de l’émotion dans la connection humain-machine.Ce cyborg concurrence directement le métier de journaliste d’investigation notamment sur la chasse aux cerveaux.

Quatrième idée fausse: le Cyborg L.O.I.C  tombe toujours en panne

Faux. La dernière version du L.O.I.C est très robuste car il n’oublie jamais de procéder régulièrement à des maintenances réussies.

Les serveurs du L.O.I.C ont besoin de se réfrigérer régulièrement.

Deux techniques auto apprenantes sont utilisées par ce cyborg depuis quelques années:

  • Ce robot pratique le kite surf qui permet au L.O.I.C une parfaite ventilation du serveur pour éviter les surchauffes de son GPU (Unité de Traitement Graphique). 
  • Le parapente lui a permis plus récemment d’explorer de nouvelles zones créatrices d’émotions avec une ventilation sans aucune eau salée nocive pour ses capteurs.

 

Il est parfois nécessaire de prévoir un rebootage violent de la machine dans les eaux glacées du Lac Tahoe pour un rétablissement de l’unité centrale du L.O.I.C. (rumeur non vérifiée).

La prochaine version 8.4 du L.O.I.C sera certifiée IPV67 et sera dronisable donc ses connections neuronales seront aériennes et permettrons une diffusion en direct même en avion.

Les synapses du L.O.I.C étant hyper sollicitées 24h/7j, l’apport d’acétylcholine se renouvelle progressivement grâce à une appli de méditation (headspace) permettant une meilleur plasticité neuronale et une mise en veille du robot par micro méditations rapides. 

Le reste de la partie humaine du robot carbure au bio (pas veggie), entrecoupée parfois de jeûne mais aussi avec quelque écarts gourmands à la crème brulée et au Saint Honoré. Y a de l’humain dans ce Cyborg !

Une idée vraie: le L.O.I.C est un vrai leader augmenté connecteur de neurones

Totalement vrai. Assez plaisanté car le L.O.I.C  est un humain augmenté disposant d’une intelligence hors du commun permettant une auto-évolution en temps réel et une adaptabilité hors norme.

Le L.O.I.C avec sa fonction sociale native dans sa carte mère et son algorithme lui permet d’être leader sur son marché de l’auto-conférence live.

Et la production d’information continue sur l’évolution de son propre projet neuronal en temps réel est vraiment impressionnante de qualité et de générosité dans le partage. Une sorte de mise en abime d’un storytelling infini qui s’auto-nourrit de ses apprentissages quotidiens avec d’autres humains augmentés dans une transparence bluffante qui n’en finit plus d’attirer de nouveaux talents dans les mailles de son projet. 

Le L.O.I.C réussit la performance d’être un robot humain leader avec un engagement personnel et sociétal hors norme sans être humano-septique.

En donnant de sa personne le L.O.I.C accepte de se mettre en danger chaque jour, en étant le propre observateur de son action neuronale et d’en subir parfois de sévères critiques.

En possédant une aptitude naturelle hors norme à détecter les futurs leaders augmentés le L.O.I.C réussit une résonance magnétique avec d’autres neurones leaders qui vont eux même attirer d’autres humains augmentés. 

Et si l’essence même du LOIC était d’agir plutôt comme un neurotransmetteur naturel pour tous ces nouveaux leaders afin de tisser avec eux une sorte de supra intelligence via les neurones de ses leaders du 3eme type. (Je sais certains vont dire Oh My God!)

La  seule chose que je regrette est que ce talentueux robot humain français qu’est L.O.I.C n’existe pour l’instant qu’en un seul exemplaire disponible à San Francisco et qu’il faudra peut être un jour  trouver un autre leader pour  réussir à le cloner pour polliniser d’autres start-up aussi innovantes en Europe.

Merci Loïc Le Meur pour cette formidable démonstration d’intelligence naturelle ou la revanche de la super intelligence sur les machines.

Où peut on se procurer le L.O.I .C?  (version livrée sans piles)

Pour en savoir plus sur le L.O.I.C et ses neurones (non ce n’est pas un groupe de rock), un rendez-vous incontournable à ne pas rater :

Conférence leade.rs  le 11 et 12 avril à Paris

[tabs]

[tab title= « Le contributeur »]

laurent-lafiteLaurent Lafite est le fondateur et CEO de Datacao.com. Laurent est un passionné d’innovations digitales et d’expérience client depuis 20 ans sur marchés de rupture aussi bien en agence que chez l’annonceur.
Laurent a été notamment  Directeur commercial  ELLE.com New York (Lagardère), Directeur Marketing Intel Londres (skoool.com) ,Vice Président E-commerce USA pour la start up canadienne ICPSolar. En France il fut  directeur des stratégies digitales chez IPG Médiabrand puis chez KR Média. Il conseille aujourd’hui les annonceurs  à bâtir des expériences consommateurs plus augmentées .Il a accompagné récemment le groupe Nuxe dans sa transformation digitale internationale.

[/tab]

[/tabs]

 

Lire aussi : Pour réussir sa transformation digitale, il faut s’être transformé soi-même

[tabs]

[tab title= « La Semaine de l’Emploi »]

FrenchWeb se mobilise et organise la septième semaine de l’emploi dans le numérique (#SEN7) toute la semaine (portraits, interviews, offres d’emploi, tables rondes…). L’opération #SENFW, destinée à valoriser les opportunités d’emploi dans ce secteur, a lieu tous les 6 mois.

[/tab]

[/tabs]

650*200_SEN7-VF

Tags

contributeur

Les contributeurs sont des auteurs indépendants de la Rédaction de FrenchWeb. Leurs propos et positions leurs sont personnels.

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This