ActualitéFinTechLes levées de fonds

La FinTech suédoise iZettle lève 60 millions d’euros et se lance dans le crédit de trésorerie

Le montant

La start-up suédoise iZettle, qui commercialise un terminal de paiement pour les commerçants, vient de lever 60 millions d’euros auprès d’Intel Capital et Zouk Capital, deux investisseurs historiques de l’entreprise. Cette nouvelle opération porte à plus de 100 millions de dollars les montants levés par la société depuis sa création puisqu’un précédent tour de table de 40 millions avait été bouclé en mai 2014.

Parmi les actionnaires, on retrouve également les fonds 83North (ex-Greylock) et Index Venture, mais aussi plusieurs grands acteurs du paiement comme MasterCard et American Express. Ce renforcement au capital vise à développer une nouvelle offre de crédit de trésorerie, ces prêts à court terme accordés aux entreprises pour leur fonctionnement.

Le concept

Fondé en 2010 par Jacob de Geer et Magnus Nilsson, iZettle développe des lecteurs de cartes bancaires qu’il suffit de connecter à un smartphone pour encaisser des paiements. Deux modèles sont commercialisés selon les besoins : une version «Lite»,  qui permet d’accepter la plupart des cartes (Visa, MasterCard, Amercican Express…), et une version «Pro» dotée d’un écran et d’une connexion bluetooth avec le téléphone.

La société se rémunère sur la vente des boîtiers «Pro», commercialisés 79 euros, et sur le prélèvement d’une commission sur les transactions effectuées, qui varie de 2,75% à 1,5% selon les volumes enregistrés. Mais iZettle va également plus loin puisque la start-up propose aussi des systèmes de gestion des points de vente (tiroirs-caisses, imprimantes à reçu) et une plateforme pour le suivi des ventes et la gestion du catalogue.

Avec ce nouvel investissement, l’entreprise suédoise souhaite désormais s’attaquer à un nouveau marché très important : les crédits de trésorerie. iZettle proposera donc aux commerçants utilisant sa solution de recevoir des avances sur les futures ventes qu’ils réaliseront. Une besoin récurrent pour les entreprises. En France par exemple, «au premier trimestre 2014, 10 % des TPE ont demandé un crédit de trésorerie et 61 % d’entre elles ont obtenu totalement ou en grande partie (à plus de 75 %) le crédit souhaité», estime un rapport du ministère de l’Economie

La start-up précise que les commerçants obtiendront une réponse sous un jour avec des prêts à taux fixes. Pour établir le credit score, c’est-à-dire l’évaluation du profil de l’emprunteur afin de déterminer le taux qui sera appliqué, iZettle pourra se baser sur les données qu’elles collectent auprès des commerçants qui souhaitent emprunter.

Le marché

Avec ce modèle, iZettle est aujourd’hui dans 11 pays. L’entreprise doit cependant affronter la concurrence d’autres acteurs du secteur, en particulier celle de Square, la start-up lancée par Jack Dorsey, l’un des fondateurs de Twitter, qui a réalisé plusieurs grandes levées de fonds par le passé.

[tabs]

[tab title= »iZettle: les données »]

Création : 2010

Fondateurs : Jacob de Geer et Magnus Nilsson

Marché : paiement mobile

Financement : 100 millions de dollars levés (août 2015)

Concurrent : Square

[/tab]

[/tabs]

D-FWDAY-fintech-2015-650x400

Frenchweb organise une journée «Frenchweb Day Fintech». Participez à l’événement en cliquant ici.

Crédit photo: iZettle
Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This