/ InsidersActualité

La Fonderie + Compte Entrepreneur Investisseur + Uber = INSIDERS

[tabs]

[tab title= « Le confidentiel »]

Jean-Baptiste Roger quitte La Fonderie

Jean-Baptiste RogerLa fonderie, l'agence publique d'accompagnement des politiques en matière de numérique, continue de se réduire à peau de chagrin. Suite à la réduction des effectifs, dont nous avions été informés, prévue par la nouvelle présidente Valérie Pécresse, les départs s'accélèrent.

Après le départ de Sabine Enjalbert, à la tête de l'autre agence de développement Paris Region Entreprises, c'est au tour du fondateur de La Fonderie, Jean Baptiste Roger, ainsi que de quatre chargés de mission d'être touchés par la réduction budgétaire.

Jean-Baptise Roger (ci-contre) avait fondé La Fonderie en mars 2012. Il avait démarré avec 16 salariés. La mission était de rendre le fonctionnement de la région agile et de la tourner vers l'innovation. Malgré son départ, la mission reste maintenue.

«Le directeur part en mobilité volontaire et les licenciements économiques sur les 4 postes interviennent dans le cadre de notre restructuration», précise Robin Reda, un élu au Conseil régional qui a rejoint La Fonderie. «La Fonderie n'a jamais diversifié ses ressources et dépendait à 100% du Conseil régional. Comme annoncé, il s'agit de mutualiser les moyens et de supprimer les doublons (gestions des espaces coworkinfg, transformation numérique) pour que La Fonderie puisse assurer sa mission. Il y avait un manque de lisibilité», assure l'élu LR. 

Après cette restructuration, l'agence comptera 6 personnes salariées. Les postes supprimés pourraient être reclassés dans certains services du Conseil régional d'Ile-de-France, nous précise-t-on.

[/tab]

[/tabs]

 

Le compte entrepreneur investisseur maintenu par Michel Sapin

michel-sapinLes start-up peuvent souffler, le CEI (Compte entrepreneur investisseur) d’Emmanuel Macron sera bien intégré à loi de finances 2017. Malgré le départ du gouvernement de l’ancien banquier d’affaires de Rothschild, Michel Sapin, son successeur à Bercy, a confirmé que le dispositif serait bien au programme du texte présenté fin septembre. Cette mesure a pour but de favoriser le financement des start-up avec une imposition moins brutale des investisseurs.

Pour remédier à une fiscalité contraignante pour les jeunes pousses et les business angels, le CEI prévoit d’accorder un sursis fiscal aux entrepreneurs tant que l’argent est réinvesti dans les deux ans suivant la revente d’une entreprise. Ce laps de temps est destiné à offrir une bouffée d’oxygène aux entrepreneurs après la cession de leur start-up. A l’issue de ce délais, l’impôt sur le revenu sur les plus-values tombera. L’idée est similaire pour surmonter l’ISF. Là encore, le dispositif permettra d’instaurer une franchise de deux ans à partir de la plus-value. Avec cette mesure, le gouvernement entend ainsi stopper l’exil fiscal des business angels pour les inciter à poursuivre leurs investissements dans l’écosystème français.

 

Au Québec, la colère des taxis contre Uber passe la seconde

uber-travisSi Uber et les autorités québécoises ont trouvé un terrain d’entente en fin de semaine dernière (voir notre article paru vendredi), permettant à la société de Travis Kalanick de travailler en toute légalité, il leur reste maintenant à pacifier leurs relations avec les taxis. 

Plusieurs acteurs de l’industrie du taxi se sont en effet réunis ce week-end à Montréal pour exprimer leur mécontentement. Ils ont d’ailleurs décidé de déposer une injonction pour faire annuler cet accord, selon la presse canadienne. 

«Le gouvernement ne peut pas permettre à Uber d’opérer sans permis de taxi. Quand il fait ça, il outrepasse ses pouvoirs, il abuse de ses pouvoirs et il agit carrément illégalement», a assuré l’avocat Marc-Antoine Cloutier, qui représente le Regroupement des travailleurs autonomes Métallos (RTAM-Métallos) et le Regroupement des propriétaires de taxis de Montréal (RPTM), cité par le journal «Métro Montréal». 

Alors qu’une rencontre avec le ministre du Transport est prévu pour ce lundi après-midi, d’autres moyens de contestations moins pacifiques sont envisageables pour la suite. Une grève des transports à Montréal n’est ainsi pas exclue dans les prochains jours, toujours selon la presse canadienne.

 

Mondadori France lance sa newsroom dédiée à l’infotainment

laurence pieauDu nouveau au sein de Mondadori France. En effet, les rédactions de Télé Star, Télé Poche, Closer ont été regroupées au sein d’une newsroom dédiée à l’Infotainment (télévision, cinéma, séries, musique…). La newsroom, qui produira donc des contenus pour l’ensemble des titres mais aussi pour tous les supports, a comme objectif de passer de 100 à 125 news par jours sur le digital, dont la moitié en vidéo.

Spécialisée dans le traitement de l’actualité du divertissement, cette équipe rédactionnelle composée d’environ 100 journalistes est placée sous la responsabilité de Laurence Pieau, directrice de rédaction.

Toutefois, il ne s’agit pas d’une transformation radicale pour Mondadori France, qui complète plutôt un dispositif initié en 2014. Le groupe avait alors créé une newsroom TV bimédia, regroupant déjà les équipes de Télé Star et Télé Poche.

 

Ardian cède sa participation majoritaire dans Altares à Naxicap Partners

François JerphagnonArdian vient d’annoncer la signature d’un accord avec Naxicap Partners afin de céder sa participation majoritaire au capital d’Altares. La société d’investissement privé y avait fait son entrée en 2008 à la suite du rapprochement entre BIL et D&B France. Ardian a notamment joué un rôle clé dans l’acquisition de la licence Dun & Bradstreet au Maghreb, permettant à Altares de devenir le représentant exclusif du réseau mondial Dun & Bradstreet sur toute la région Maghreb, en partenariat avec Inforisk. «Un nouveau chapitre plein de promesses s’ouvre pour Altares et leur nouvel actionnaire», a déclaré François Jerphagnon, Chief Investment Officer de l’activité Ardian Expansion, en marge de cette annonce.

 

Beau Nuage aux petits soins pour votre parapluie

antoine grosCertes, vu le soleil qui brille dans le ciel, le problème ne se pose pas encore. Mais d’ici quelques semaines, la question reviendra à nouveau : que faire de son parapluie mouillé en arrivant au bureau, au restaurant, au cinéma ou chez soi ? Faut-il le glisser dans son sac et ainsi abîmer son contenu ou bien le laisser à la porte et risquer de se le faire voler ? Face à ce dilemme cornélien, la start-up française Beau Nuage a eu l’idée d’inventer une housse qui se veut révolutionnaire puisqu’il suffit d’y glisser son parapluie mouillé pour qu’il devienne sec. Une invention, qui si elle s’adapte à tous les types de parapluie (et non pas uniquement à ceux commercialisés par cette start-up), pourrait faciliter la vie des adeptes du parapluie. 

Mais le conditionnel reste encore de mise puisque les deux jeunes entrepreneurs à l’origine de ce projet, Aurélien Rinaldi et Antoine Gros (photo ci-contre), en sont encore à l’étape crowdfunding. Avec environ 7500 dollars collectés, ils n'ont atteint pour l'instant que 38% de leurs objectifs financiers. Espérons que la pluie ne s’abatte pas sur les espoirs de cette start-up, qui bénéficie du label «Jeunes Entrepreneurs de France».

 

Le chiffre du jour : les internautes la moitié du temps connectés à des apps 

Un internaute consacre en moyenne 50% du temps qu'il passe en ligne à utiliser une ou plusieurs applications mobiles, selon des données comScore publiées en juillet dernier et reprises par Marketingland.com. L'année dernière à la même période, cette proportion était de 44%. Plus globalement, un internaute utilise son ordinateur en moyenne moins du tiers du temps qu'il passe en ligne, toujours selon comScore. 

comscore-juillet2016

L'image du jour : pourquoi 56% des femmes quittent leur poste dans la Tech en cours de carrière?

Ce n'est pas une surprise, les femmes sont sous-représentées dans l'écosystème de la création d'entreprise. A l'échelle mondiale, seules 20% des start-up technologiques sont créées par des femmes, selon des données reprises par la société Ecoreuil dans une infographie. En revanche, on parle moins des femmes qui ont un poste à responsabilité dans la Tech, et qui décident en cours de carrière de le quitter. Elles sont pourtant 56% à être dans cette situation, toujours selon des données agrégées dans l'infographie. Parmi les raisons invoquées par les femmes ayant fait ce choix, on retrouve en tête les conditions de travail, ainsi que l'équilibre vie privée-vie professionnelle. 

femmes-tech-infographie-206

 

Les budgets du jour : BETC, Vanksen…

 

Qui est la mystérieuse Louise Delage ?

14026699_329254490750459_1908896431_nSon profil Instagram semble avoir été créé début août, mais il a fallu attendre la semaine dernière pour que les réseaux sociaux commencent à s’intéresser à elle. Elle, c’est Louise Delage, jeune Parisienne de 25 ans qui clame sur son compte «Whatever you are, be a good one». Suivie par 3 632 abonnés lundi après-midi, elle poste de nombreuses photos assez esthétiques, plutôt réussies, où elle se met en scène seule dans la plupart des cas. Seule, mais avec un verre de vin, une bouteille de bière ou un cocktail à la main. Ou à portée de main. Une persistance qui a engendré des questionnements chez plusieurs personnes, à commencer par Tristan Berteloot, journaliste chez Libération. Sur son fil Twitter, il assure : «Ce compte dépeint en réalité la vie d’une jeune femme (…) totalement alcoolique. C’est du storytelling, et j’imagine que les prochaines photos vont montrer Louise dans des situations de plus en plus trash. Et qu’il s’agit d’un début de campagne contre l’alcool chez les jeunes (…). Ma question est : qui est derrière ?»

S’il semblerait que BETC ait imaginé et conçu ce qui semble être une campagne de sensibilisation aux dangers de l’alcool mondain, rien ne fuite pour l’instant sur l’association qui aurait commandité cette publicité digitale. A moins que ce ne soit le ministère de la Santé. Contactée par Frenchweb, BETC n’a pas souhaité répondre à nos questions. 

 

Vanksen invite Paris Games Week sur Snapchat

paris games weekDéjà présent sur Facebook, Twitter et Instagram, le salon annuel dédié aux jeux vidéos est désormais visible sur Snapchat. Accompagnée par l’agence digitale Vanksen depuis trois ans sur sa stratégie social media et ses e-RP, Paris Games Week veut maintenant «proposer à ses fans une expérience toujours plus immersive», précise l’agence.

Concrètement, les fans peuvent incarner leurs héros préférés sur Snapchat du 12 au 16 septembre afin de remporter des invitations pour la Paris Games Week, qui se déroulera du 27 au 31 octobre à la Porte de Versailles. Par ailleurs, en suivant le compte Snapchat de ce salon, les fans bénéficieront de contenu spécifique, comme des photos et vidéos des backstages, des interventions de célébrités, des informations pratiques, ou encore des photos des cosplayeurs présents.

Rappelons que la Paris Games Week est suivi par 136 000 fans sur Facebook, 379 000 followers sur Twitter et 8 800 abonnés sur Instagram. 

 

La nomination du jour : Adrien Fortabat devient director brand strategy chez Interbrand

fortabatAprès quatre ans passés chez FCB (Interpublic) comme senior strategic planner, Adrien Fortabat vient d’être nommé director brand strategy chez Interbrand, l'agence conseil en stratégie et design de marque du groupe Omnicom. Diplômé de l’Essec en 2005, il travailla notamment comme analyste chez Wagram Corporate Finance et comme consultant chez Capgemini Consulting avant de rejoindre le secteur des agences de communication. 
 

Qui sont les Entrepreneurs de la Tech française? 

Frenchweb lance aujourd'hui la première édition de son étude «Portrait d'entrepreneurs et de dirigeants», pour  comprendre qui sont les Entrepreneurs de la Tech française aujourd'hui. Participez vite à notre enquête.

[tabs][tab title= »L’atelier en ligne »]

[Atelier en ligne] La science de la donnée, l’atout maître d’une stratégie marketing performante dans l’e-commerce et le retail
Le 15 septembre à 11h avec Emarsys

Découvrez au cours de ce webinar en quoi le Big Data, le marketing prédictif, et surtout la science de la donnée peuvent vous permettre d’engager vos clients de façon entièrement automatisée et personnalisée.


Inscrivez-vous ! ​[/tab][/tabs]

[tabs][tab title= »L’événement »]

Microsoft experiences’16
Rendez vous pour cet évènement exceptionnel les 4 et 5 octobre 2016 au Palais des congrès de Paris

Vous connaissiez les tech.days ? Cet évènement annuel, pour sa 10ème édition, se transforme et devient Microsoft experiences. Découvrez, durant ces 2 jours dédiés à la transformation digitale en entreprise, les témoignages de vos pairs, d’experts métiers et techniques et de leaders de l’écosystème du numérique.


Pour en savoir plus.​ [/tab][/tabs]

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This