ActualitéAmérique du nordBusiness

La plateforme de freelancing Fiverr lance sa procédure d’entrée en Bourse

Après Uber et Lyft, un autre acteur de la « gig economy » s’apprête à rentrer en Bourse. Fiverr, marketplace israélienne qui met en relation des freelances et des entreprises, a lancé sa procédure d’entrée en Bourse auprès de la Securities and exchange commission américaine. L’entreprise basée à Tel Aviv sera cotée sur le NYSE. Elle prévoit de lever près de 100 millions de dollars lors de son IPO. Celle-ci est menée par JPMorgan et Citigroup.

En 2015, Fiverr était valorisé à 262 millions de dollars. Et selon Bloomberg en février dernier, la marketplace pourrait chercher une valorisation à 800 millions de dollars lors de son arrivée sur les marchés.

Le soutien de Bessemer Venture Partners et Accel

Fondé en 2010 et basé sur un modèle service-as-a-product (SaaP), Fiverr permet aux travailleurs freelance de proposer leurs services à des entreprises, mais aussi des particuliers. Ceux-ci peuvent inclure des prestations de design de logos, de marketing digital, de vidéo, de traduction, d’illustration, de programmation ou encore de publicité. Fiverr revendique 50 millions de transactions effectuées entre 5,5 millions d’acheteurs et 830 000 travailleurs freelance.

La société est notamment soutenue par Bessemer Venture Partners et Accel. Elle a levé un total de 110 millions de dollars depuis sa création, dont 60 millions de dollars en novembre 2015, et réalisé trois acquisitions: ClearVoice en février dernier, And Co en janvier 2018 et VeedMe en juin 2017.

36,1 millions de dollars de pertes en 2018

Comme Uber et Lyft, Fiverr n’est pas une entreprise rentable. Elle a enregistré 36,1 millions de dollars de pertes en 2018, contre 19,3 millions de dollars en 2017. Son chiffre d’affaires a progressé de 44,9% sur la même période, passant de 52,1 millions de dollars en 2017 à 75,5 millions de dollars en 2018.

Fiverr fait partie des start-up créées en pleine évolution du marché du travail. Parmi ses rivaux figurent par exemple l’Américain Upwork, rentré en Bourse en octobre 2018, l’Australien Freelancer.com ou encore le Français Malt. D’autres entreprises israéliennes telles que la FinTech Payoneer ou le spécialiste du cloud Zerto pourraient par ailleurs rentrer en Bourse prochainement.

Fiverr: les données clés

Fondateurs: Micha Kaufman, Shai Wininger
Création: 2010
Siège social: Tel Aviv
Activité: plateforme de freelancing
Financement: 110 millions de dollars depuis 2010

Tags

Patrick Randall

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA. Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Share This