ActualitéStartupStartup du jour

La start-up du jour: Pilo invente la pile à secouer

  • L’entreprise de demain
Chaque jour, Frenchweb met en avant une jeune entreprise en croissance pour découvrir sa stratégie et ses objectifs de développement.

Vous avez fondé une société en croissance?  Faites vous connaître!

Frenchweb vous propose aujourd’hui de découvrir Pilo. Cette jeune entreprise a inventé une pile qui se recharge en la secouant. Plus de détails avec Nicolas Toper, cofondateur de Pilo.

Frenchweb : Quel est le concept de Pilo ? 

Nicolas Toper, cofondateur de Pilo

Nicolas Toper : Nous souhaitons repenser l’énergie et créer des objets sans batterie qui seront moins polluants et surtout nous permettraient d’avoir un accès continu à l’énergie.

Comment vous est venue cette idée?

L’idée de Pilo m’est venu lors d’un voyage en Colombie où je randonnais, j’avais du réseau mais plus de batterie sur mon téléphone. Je me suis rendu compte que l’environnement qui m’entourait pouvait me permettre de créer de l’énergie. Nous avons donc commencé le projet il y a un an. L’entreprise est encore en recherche et développement, les premières commandes arriveront en octobre 2015.

Quel est votre modèle économique ?

Nous vendons nos produits aux consommateurs finaux. Pour le moment, c’est avec mes fonds propres que je finance Pilo et lorsque les produits seront industrialisés, nous rechercherons des investisseurs.

Avez-vous des concurrents ? 

Nous pouvons considérer que Ampy est un de nos concurrents car ils utilisent un principe d’energy harvesting qui permet de créer soi-même sa propre énergie. Mais nous ne sommes pas sur les mêmes projets. Notre but est de toujours avoir de l’énergie et d’apporter une solution utilisable à n’importe quel moment, pas seulement en effectuant une activité sportive.

Que faisiez-vous avant de lancer Pilo ? 

J’ai créé une autre entreprise il y a 8 ans, CritSend, un relais SMTP spécialisé dans l’emailing transactionnel et qui est une affaire qui roule. C’est là que j’ai vu le pouvoir d’être en avance. CritSend existe depuis 2007, soit avant le gros du secteur. Cette avance initiale nous avait permis d’établir des positions de marché et d’avoir des propositions d’investissements.

Quelle a été l’une des premières problématiques dans votre développement, et comment y avez-vous fait face ? 

Il a été difficile de trouver l’axe de développement commercial à partir de ces technologies très prometteuses. Nous y avons fait face en demandant à nos clients ce qu’ils recherchaient. Ils nous ont principalement répondu « Faites un produit qui sera vraiment utile ». Nous avons alors pensé à un smartphone pour les pays émergents n’ayant pas accès à l’électricité.

Quel est le meilleur conseil que l’on vous ait donné ?

Stéphane Distinguin, fondateur de FaberNovel, m’a un jour conseillé d’aller au bout de mes passions. J’ai travaillé pour lui et il m’a aidé depuis le démarrage de ma carrière en investissant dans ma première entreprise.

Quelle personne admirez-vous ?

Jeff Bezos, par l’envergure mondiale de son entreprise, son soucis du client et ses diversifications. Il a réussi à lancer plusieurs produits de classe mondiale.

équipe pilo
L’équipe de Pilo au Web

Fondateurs : Nicolas Toper et Urbain Prieur

Date de création : 2013

Investisseurs: Fonds propres

Nombre de salariés: 3 salariés

Crédit photo: Flickr, Rob Nunn

Camille Adaoust

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
La start-up du jour: Pilo invente la pile à secouer
Le rachat de Meilleurtaux par Silver Lake valide les axes de développement de la FinTech
Deepsense
Reconnaissance faciale: le Français Deepsense récolte 3 millions d’euros auprès de SEAF
L’Espagne mise 600 millions d’euros dans l’IA pour son plan de relance économique
Voi
Trottinettes électriques: face à Tier Mobility, Voi lève 160 millions de dollars auprès de Raine
Amazon
Amazon et Blackberry avancent leurs pions dans les voitures connectées
libra
Cryptomonnaie: l’association Libra se renomme Diem pour se distancier du projet initial