A la uneAcquisitionRetail & eCommerce

Lastminute.com racheté par Bravofly pour 120 millions de dollars

L’Américain Sabre vient d’annoncer être parvenu à un accord sur la vente de Lastminute.com à Bravofly Rumbo Group pour 120 millions de dollars. Dix ans plus tôt, il avait racheté le service de réservations de voyages et de vacances en ligne pour 577 millions de livres (un peu moins de 850 millions d’euros à l’époque).

L’opération devrait être bouclée au premier trimestre 2015 annoncent les deux entreprises. « Selon les termes de l’offre, Bravofly Rumbo Group acquerra la totalité des principales activités mondiales de Lastminute.com situées au Royaume-Uni, France, Allemagne, Espagne et Italie, atteignant une gross travel value prévue cumulée de près de 2,5 milliards d’euros et des revenus de plus de 260 millions d’euros » explique-t-on.

Une marque connue

Fondé en 1998 par deux Britanniques, Martha Lane Fox et Brent Hoberman, Lastminute.com s’était introduit en Bourse en 2000. Depuis, de nouveaux acteurs comme Booking.com ou Expedia ont émergé.

« Lastminute.com est la solution idéale pour Bravofly Rumbo Group. Son activité complète et élargit notre offre en Europe et, avec sa forte présence dans le secteur de l’hôtel et des vacances, diversifie nos sources de revenus. Nous croyons en la valeur et la force de la marque emblématique de Lastminute.com, qui est reconnu par plus de 90% des consommateurs européens  » estime Fabio Cannavale, président de Bravofly Rumbo.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Lastminute.com racheté par Bravofly pour 120 millions de dollars
Marketing: comment trouver des talents pour sa campagne publicitaire?
[Next40] Transformation des entrepôts: comment Exotec mise sur toujours plus de « logiciel »
Vestiaire Collective lève 178 millions d’euros auprès du groupe de luxe Kering et Tiger Global Management
[Next40] E-commerce: comment Akeneo évangélise les marques à « l’expérience produit »
[Made in océan Indien] Covid-19: comment les marketplaces se sont multipliées sur l’île Maurice
Face au Bon Coin, Wallapop lève 157 millions d’euros auprès de Korelya, le fonds de Fleur Pellerin