ActualitéEuropeLes levées de fonds

La start-up franco-israélienne Sweet Inn lève 20 millions d’euros

Lancée en 2014 par Paul Besnainou, la start-up franco-israélienne Sweet Inn vient de finaliser un tour de table de 20 millions d'euros auprès du fonds israélien Qumra Capital. BRM, La Maison dirigée par Michel Cicurel et Marc Levy, ainsi que le Luxembourgeois M.I.3 ont également participé à l'opération.

Sweet Inn propose la location occasionnelle d'appartements à la décoration soignée, et différents services qui sont habituellement l'apanage de l'hôtellerie classique.

350 appartements en Europe et Israël

Présent en Europe avec près de 350 appartements à Paris, Rome, Barcelone, Bruxelles et Lisbonne ainsi qu'à Tel-Aviv et Jérusalem, Sweet Inn compte 150 collaborateurs.

«Nous sommes très fiers du choix de nos nouveaux actionnaires qui, par leurs expertises réciproques, symbolisent l'alliance de la performance reconnue de la technologie israélienne au légendaire savoir-faire français dans le monde de l'hospitalité et du raffinement. Ces nouveaux actionnaires nous donnent les moyens d'accélérer notre développement mais aussi et surtout de participer à la révolution digitale en marche, avec le développement des technologies de rupture qui en découlent et qui promettent une reconfiguration profonde de cette industrie. Les fonds injectés permettront en particulier à Sweet Inn de développer les outils technologiques les plus pointus dans les domaines du Yied Management, du Big Data ainsi que dans des programmes de fidélisation», indique Paul Besnainou, CEO et fondateur de Sweet Inn.

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
La start-up franco-israélienne Sweet Inn lève 20 millions d’euros
Coronavirus : Orange limite la casse au premier semestre
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Samsung: le confinement propulse le bénéfice net du groupe à près de 4 milliards d’euros
Mode : une course à la digitalisation nécessaire
Malgré Trump, Huawei devient le numéro un mondial des smartphones
Location de bateaux : Click&Boat s’empare de son rival espagnol Nautal
Copy link