BusinessInvestissementsLes levées de fondsMarketing & CommunicationRetail & eCommerceTech

La startup Algolia lève 110 millions de dollars pour son moteur de recherche dédié aux entreprises

Algolia, la plateforme de Search as a Service basée aux Etats-Unis et créée par les Français Nicolas Dessaigne et Julien Lemoine, accélère avec une levée de série C d’un montant de 110 millions de dollars. Le tour de table a été mené par Accel et fait entrer Salesforce Ventures comme nouvel investisseur.

L’entreprise fondée en 2012 propose aux entreprises une solution de Search as a Service sous la forme d’API qui permettent d’intégrer simplement et rapidement des fonctionnalités de recherche en temps réel sur un site, un CRM ou une application mobile. Née en France, elle est désormais basée aux Etats-Unis.

Slack, Stripe, Birchbox…

L’enjeu pour les entreprises est de réussir à fournir à l’utilisateur final la meilleure expérience de recherche possible. Un élément devenu depuis déjà quelques années une importante composante de la rétention client. Il faut pouvoir fournir sur son propre site un niveau d’expérience de recherche semblable à celui auquel le grand public est habitué au quotidien avec un moteur de recherche comme Google.

Pour y répondre, Algolia propose un panel de fonctionnalités comme la tolérance aux fautes de typographie, la possibilité d’exploiter l’historique des données de recherche et les taux de clics pour proposer la bonne requête à chaque frappe. La solution permet également, entre autres, de créer son propre dictionnaire de synonymes pour guider l’utilisateur ou encore de personnaliser les résultats en fonction du profil de ce dernier…. Algolia propose également de l’A/B Testing pour tester différentes stratégies. Pour s’imposer sur le marché, l’entreprise mise sur une solution « developer-friendly » et facile à implémenter.

Ses clients sont des entreprises e-commerce, média, SaaS… La startup en revendique actuellement plus de 8 000 comme Stripe, Slack, LVMH, Birchbox ou encore Discovery. À la suite de l’investissement de Salesforce, la solution sera également intégrée à la plateforme Salesforce Commerce Cloud.

Soutenir la R&D

Algolia prévoit de se servir de ce tour de table pour soutenir sa croissance et s’étendre davantage aux Etats-Unis, en Europe et en Asie-Pacifique. Ce financement servira également à soutenir les équipes de R&D qui travailleront en priorité sur les capacités de personnalisation et d’apprentissage automatique de la plateforme ainsi que sur la recherche vocale.

Une accélération de son développement qui devrait être la bienvenue pour Algolia qui doit faire face sur son marché à des mastodontes comme Amazon Cloud Search ou encore Recherche Azure de Microsoft. On peut également citer la présence d’ElasticSearch.

Le siège social d’Algolia est situé à San Francisco et la startup possède des bureaux à Paris, Londres, Tokyo, New York et Atlanta. En 2017, elle avait levé 53 millions de dollars dans une série B déjà menée par Accel.

 Algolia : les données clés

Fondateurs : Nicolas Dessaigne et Julien Lemoine
Création : 2012
Siège social : San Francisco
Secteur :
 solutions SaaS
Marché : Search as a Service
Concurrents:
Amazon Cloud Search, ElasticSearch


Financement : Série C de 100 millions de dollars en octobre 2019. Investisseurs: Accel, Salesforce Ventures, Alven, DAG Ventures, Founders Circle, Owl Rock Capital, SaaStr Fund and World Innovation Lab.

Tags

Innocentia Agbe

Journaliste @FrenchWeb.fr et @LeJournaldesRHMerci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction.frenchweb@decode.media
La startup Algolia lève 110 millions de dollars pour son moteur de recherche dédié aux entreprises
The Garage, l’incubateur de Cyril Paglino pour créer un écosystème blockchain de référence en Europe
Instagram
Reels, l’arme d’Instagram pour contrer l’ascension fulgurante de TikTok
Comment les indépendantistes catalans usent du numérique contre Madrid
Glyphosate, pesticides: un rapport parlementaire plaide en faveur d’une centralisation des données
FinTech: Revolut continue de recruter des têtes d’affiche de la finance
Pourquoi Balderton Capital lance un nouveau fonds de 400 millions d’euros
Copy link