/ Brand Content

Comment HD Rain veut réduire les coûts des infrastructures de prévisions météorologiques

[Contenu réalisé en partenariat avec Digital InPulse]

Ruben Hallali et François Mercier, deux anciens de chez Météo France, pitchent pour une des premières fois leur idée pour HD Rain lors d’une soirée entrepreneuriale à Toulouse en 2017. C’est à cette occasion qu’ils rencontrent Duminda Ratnayake, troisième fondateur de la société. Quelques mois après la rencontre ils quittent leurs emplois respectifs pour monter HD Rain.
HD Rain est l’un des deux lauréats parisiens pour le concours Digital InPulse, organisé par Huawei.

Plus d’info avec Ruben Hallali, CEO et Cofondateur de HD Rain:

À quel besoin votre service répond-il?

Aujourd’hui, 80% des pays dans le monde ne sont pas suffisamment couverts par des infrastructures d’observation et de prévision météorologiques. Cela n’est pas dû à un manque de connaissances scientifiques mais à un manque de moyen ; ces infrastructures sont très chères et difficiles à maintenir dans le temps. Nous avons mis au point une technologie qui permet de diviser par 10 les coûts d’investissement pour surveiller et prévoir la météo.

Quelle est votre proposition de valeur?

HD Rain mesure et prévoit les précipitations à haute définition à partir d’une technologie novatrice utilisant les satellites de télévision. Nous avons développé un capteur connecté aux antennes paraboliques qui analyse les perturbations des signaux provoquées par l’atmosphère. Nous proposons des produits sous forme d’abonnement afin d’améliorer la résilience face aux risques liés aux précipitations, à destination des activités météo-sensibles.

Qui sont les utilisateurs de vos solutions? Que recherchent-ils? Quels sont leurs usages?

Les données météorologiques sont consommées par les acteurs météo-sensibles de l’économie. On pense naturellement aux agriculteurs et aux assurances pour qui ces données sont essentielles.
A ces besoins historiques s’ajoutent de nouveaux usages, amenant une nécessité de prévision “micro-météorologique”. Ainsi, nous adressons des acteurs avec des problématiques différentes : il s’agit d’acteurs de la mobilité pour qui des conditions météorologiques dégradées impactent fortement la gestion des flux, des acteurs de la gestion de la ressource en eau, des assurances paramétriques, notamment dans le monde agricole ou de façon plus ponctuelle les pilotes de drones, ou les utilisateurs des trottinettes électriques !
Avec les solutions développées par HD Rain, nous donnons accès à des outils d’analyse et traitement de base de données météorologiques de très grande qualité, et à des prévisions et alertes jusqu’à 2 heures en avance en cas de survenue d’événements extrêmes – ou de pluie tout simplement, pour le confort des usagers !

Quel est votre plan de développement?

Sur le plan produit / service
Nous avons déployé nos premières infrastructures composées d’un réseau de capteurs et des chaines de traitement algorithmiques à Toulouse (France), Manaus (Brésil) et dans les Pyrénées. Actuellement, nous développons nos produits pour les rendre plus performants, notamment sur la partie prévision météorologique.

Croissance de l’entreprise
Actuellement 4 personnes, nous souhaitons agrandir l’équipe. Les prévisions et l’objectif est d’arriver à une équipe d’une dizaine de personne fin 2020, et d’une trentaine en 2022.

Internationalisation
Par nature, notre proposition de valeur trouve tout son sens à l’international dans les pays peu ou pas équipés. Nous avons déjà amorcé cette internationalisation avec le Brésil l’an dernier. Plusieurs pistes sont en cours d’exploration pour les prochains mois et nous espérons continuer la croissance actuelle, notamment à l’international.

Quels sont vos enjeux?

La mise en place des produits pour une typologie de client est souvent longue et nous nous concentrons sur les cas d’usages historiques et bien définis, notamment dans le domaine de l’assurance ou du traitement des eaux en ville. Les prochaines étapes seront du côté de la Smart City où l’intégration de notre savoir faire et de nos flux de données peut apporter une plus value aux plateformes mises en place dans un nombre croissant de grandes agglomérations.
D’un point de vue financier nous sommes en phase de levée de fonds. L’objectif est de finaliser un premier tour de table d’un montant d’1,2 millions d’ici quelques mois afin de renforcer l’équipe et de financer le développement des produits et de leur commercialisation. Nous rechercherons des profils variés dans les prochains mois, notamment pour le business et également pour la partie technique.

Qui sont vos concurrents? Qu’est ce qui vous distingue d’eux?

Nous avons une concurrence indirecte avec les industries des radars météorologiques et une concurrence un peu plus direct avec des startups qui se positionnent sur ce marché mais pas forcément avec les mêmes réponses technologiques. Actuellement nous avons choisi de développer notre propre chaîne d’acquisition et de traitements de données afin de ne pas être dépendant d’autres sources.

Qui est l’entrepreneur qui vous inspire? Pourquoi?

Nicolas Hazard, fondateur d’INCO. Je me reconnais dans sa démarche et la mise en place d’un écosystème pour promouvoir les startups et les entrepreneurs qui souhaitent construire un monde plus durable.

Les 5 applications qui vous sont indispensables et pourquoi?

  • Météociel – pour consulter les modèles météo, les dernières observations et faire mes propres prévisions
  • Qwant – pour naviguer sur internet en soutenant la démarche et le côté français du projet
  • Spotify – où j’ai toute ma musique qui me permet de me concentrer ou me relaxer
  • Géoportail – pour toutes les fois où je pars en randonnée en montagne ou ailleurs
  • Duolingo – pour poursuivre ma série de 230 jours de cours de langues…

Les 5 événements tech auxquels il faut absolument participer et pourquoi:

  • VivaTechnology : c’est un peu l’événement qui a initié HD Rain. On a participé à toutes les éditions du salon depuis 2016.
  • Slush, pour l’ambiance de la nuit Finlandaise tant à l’extérieur qu’à l’intérieur du salon
  • DLD Tel Aviv, parce que c’est un événement tellement différent des autres, imprégné par le côté Startup Nation
  • Toulouse Space Show : car le CNES sait organiser des événements et encore plus les soirées de gala (sous la station Mir)
  • Pitch Me Up à Toulouse car il faut toujours être prêt à pitcher et qu’un entrainement a toujours du bon !

Une start-up à nous faire découvrir?

Self City une belle startup qui propose de révolutionner l’accès aux artisans dans les villes en commençant par les plombiers à Toulouse

Les données clés

  • Fondateurs: Ruben Hallali (CEO), François Mercier (CSO), Duminda Ratnayake (CTO)
  • Date de création: 31/05/2018
  • Siège: 82 rue Pasteur, 94 380 Bonneuil sur Marne
À propos

Huawei organise depuis 2014 le programme Digital InPulse qui soutient l’excellence des start-ups françaises, en leur proposant un voyage d’affaires (Learning expedition) en Chine du Sud dans la « Bay Area », afin de leur présenter des opportunités de développement à l’international.

Digital InPulse rayonne d’ores et déjà dans 4 grandes métropoles françaises, et fédère un écosystème de partenaires en région. L’édition 2019 s’ouvre dorénavant aux start-ups d’Ile-de-France par le biais d’auditions à Paris dans le cadre de Viva Technology.  Digital InPulse, c’est avant tout 50 start-ups accompagnées depuis 5 ans dans les grands domaines d’excellence comme l’Internet des objets, le Big Data ou encore le domaine des mobilités.

Tags

FrenchWeb

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
Comment HD Rain veut réduire les coûts des infrastructures de prévisions météorologiques
Innover par la technologie ne suffit pas
Realytics lance Adkymia et rend l’achat de campagnes TV accessible à tous les budgets
Brand Content vs Content Marketing: c’est compliqué
[FW Radar] Meersens, l’application qui veut donner aux citoyens les outils pour améliorer leur santé
[FW Radar] Mobilité : Lyko veut faciliter les déplacements avec sa solution multimodale
Pourquoi les entreprises doivent adopter une stratégie SEO à long terme
Copy link