ActualitéDesignStartup du jourTech

La startup du jour : HUMElab, la start-up qui crée du mobilier tactile et innovant… avec ses utilisateurs

La start-up basée à Montreuil dispose de sa propre unité de production, pour maîtriser au mieux la fabrication produit.

Chaque jour, FrenchWeb met en avant une nouvelle startup, et en sélectionne une chaque semaine, pour être la startup de la semaine dans l’émission de l’Atelier BNP Paribas sur BFM Radio. Vous êtes le fondateur d’une startup de moins de 2 ans, dont nous n’avons jamais parlé ? Faites vous connaître!

Frenchweb vous propose aujourd’hui de découvrir HUMElab, une startup spécialisée dans la création de produits tactiles innovants et connectés.

La marque se construit avec ses utilisateurs en proposant à ses clients de participer aux évolutions des produits conçus. Disposant de sa propre usine située à Montreuil, elle contrôle le processus de fabrication, de l’étude à la finalisation du produit.

Pour en discuter, Sébastien Fernandes, co-fondateur de HUMElab.

FW: Comment avez-vous eu l’idée de votre société ?

Sébastien Fernandes : Notre  rencontre s’est faite lors d’un croisement de compétences des associés de HUMElab. En effet, nous cherchions lors d’un projet commun, un support tactile qui répondait à nos besoins. Ne trouvant pas l’outil idéal, nous avons mis en lumière les manques du marché et décidé de le créer :

  1. en partant d’une réflexion sur les usages et le design
  2. en continuant par le prototypage
  3. puis à la création du produit, en créant un pôle de production dédié en banlieue parisienne afin de contrôler parfaitement la manufacture de celui-ci et faire valoir le savoir-faire de l’ingénierie française.

FW: A quel besoin apportez vous une réponse ?

Sébastien Fernandes : Nous répondons à un besoin dans la création de mobilier nouvelle génération qui met le tactile aux services des usages et des utilisateurs. En plus d’être du mobilier design, celui-ci est robuste, waterproof, fonctionnant à la lumière du jour, modulable avec quatre choix de supports, personnalisable et à un coût accessible (ce qui permet à nos clients de pouvoir investir plus dans le contenu).

Nous travaillons dans le domaine du tactile depuis quelques années et nous savions où étaient les besoins.

FW: Très simplement, comment gagnez vous de l’argent ?

Sébastien Fernandes : Grâce à un réseau de distributeurs et de revendeurs implantés en Europe et, depuis peu, au Moyen-Orient (Dubaï).

FW : Qui sont vos compétiteurs ?

Sébastien Fernandes : Au niveau des professionnels je dirais Samsung avec la SUR40, PixelSense, Philips, Polyvision, My Multitouch. En ce qui concerne le particulier, aucun.

FW: A quoi ou quelles sociétés vous compare t-on par erreur ?

Sébastien Fernandes : Apple. Non pas pour nous vanter mais à grâce au design de notre premier produit : TABATA (TAble BAsse TActile). Le fait que les bords soient arrondis et que le produit soit tactile a créé un rapprochement avec la forme de l’iPhone 5, bien que nos produits tournent sous Windows 8 et que la taille de l’écran diffère quelque peu puisque l’écran est de 42 pouces sur cette tablette.

Le dernier produit que nous avons sorti, une table tactile dédiée aux enfants, appelée LOLA, n’a pas cette comparaison du fait de ses couleurs et de sa forme adaptée aux enfants.

FW: Quelle a été l’une des premières problématiques dans votre développement et comment y avez vous fait face ? 

Sébastien Fernandes : Notre première problématique fut le prototype de notre premier produit ainsi que son industrialisation. Nous y avons répondu grâce à l’association des compétences des actionnaires – ce qui nous a permis de disposer d’un pôle de production et d’un bureau d’étude.

Par la suite, nous avons pu tester le produit auprès de partenaires afin de recueillir leurs feedbacks, ce qui nous a permis de perfectionner le produit jusqu’à ce que nous puissions l’industrialiser et le commercialiser.

FW : Quel est votre principal atout sur ce marché ?

Sébastien Fernandes : Un design de produits disruptifs et bien pensés ainsi qu’une équipe aux compétences complémentaires. Le croisement de nos expériences (marketing, communication, design, production & technologie) et la connexion que nous avons avec nos clients pour améliorer nos produits au quotidien nous amène a concevoir des produits avec un time to market optimal, et un update de ceux-ci simple à mettre en place, grâce à notre pôle de production HUMElab.

Enfin, ces compétences croisées nous permettent de jouir d’une liberté de création et de production et nous permettent ainsi non seulement de créer du matériel industrialisable, mais aussi sur-mesure.

Quel est le meilleur conseil que l’on vous ait donné et par qui ?

Sébastien Fernandes : « Si tu y crois, fonce, entreprend et donne toi les moyens de réussir !  » . Mon père.

FW : Quelle est la personnalité que vous admirez le plus ?

Sébastien Fernandes : Elon Musk (le co-fondateur de Paypal, ndlr) pour sa vision révolutionnaire et son esprit entrepreneurial.

 

 

Fondateurs : Antoine Paufichet, Wesley Palanicaouden, Guillaume Quéré, Boris Bourbon et Sébastien Fernandes

Investisseurs : BAGS & Prolabs (les sociétés des fondateurs) donc autofinancement

Date de création : début de notre activité en mai 2013

Nombre de salariés : embauche prévue très prochainement

Nombre de clients : une bonne dizaine (Lagardère, EDF, Qatar TV, la FNAC Monaco, et notre réseau de revendeurs-distributeurs…)

Chiffre d’affaire : N.C.

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

  1. Si ca a été lancé en mai 2013 et qu’on vous compare à Apple … c’est peut-être parce que vous avez fait un produit qui y ressemble non ?

  2. @emilie Bonjour, je serai ravi de vous expliquer les différentes étapes de conception qui nous ont amené à ce design, si vous souhaitez me joindre vous pouvez m’envoyer un mail sur bonjour@humelab.com 
    Très bonne journée, 
    Sébastien

Bouton retour en haut de la page
La startup du jour : HUMElab, la start-up qui crée du mobilier tactile et innovant… avec ses utilisateurs
Face à la Chine, les États-Unis poursuivent leur révolution technologique militaire
covid
Cyberattaque: la chaîne logistique des vaccins contre le coronavirus prise pour cible, révèle IBM
Covid-19: l’activité du numérique en recul de 4,6% en 2020, prévoit le Syntec
Grab et Gojek sur le point de réaliser la plus grande fusion Tech d’Asie du Sud-Est?
« Les acteurs les plus technologiques sortiront gagnants de la consolidation des services de paiement »
Happydemics
Happydemics lève 3 millions d’euros supplémentaires auprès d’Adelie et Sia Partners