ActualitéMarketing & CommunicationStartup du jour

La startup du jour : Simplib, une nouvelle façon de partager ses sites favoris

  • L’entreprise de demain
Chaque jour, Frenchweb met en avant une jeune entreprise en croissance pour découvrir sa stratégie et ses objectifs de développement.

Vous avez fondé une société en croissance?  Faites vous connaître!

Frenchweb vous propose aujourd’hui de découvrir Simplib, un réseau social où les internautes partagent leurs sites favoris. Plus de détails avec Youri Jedlinski, le fondateur.

Frenchweb : Comment avez­vous eu l’idée de votre société ?

simplib-team

Youri Jedlinski : Un ami d’enfance m’a rejoint a Londres au cours de l’été 2011 pour travailler sur un projet de site. Lors de nos recherches, nous découvrions beaucoup de sites mais avions du mal à trouver ceux dont nous avions réellement besoin, et il n’existait pas de plateforme pour centraliser les meilleurs d’entre eux. L’idée de créer une bibliothèque collaborative est née de ce manque.

A quel besoin apportez­vous une réponse ?

Nous sommes aujourd’hui plus d’un milliard d’internautes pour plus de 650 millions de sites, dont 200 millions sont actifs. Comment s’y retrouver ? Comment savoir lesquels sont les plus recommandés ? Lesquels sont les plus fiables ? Nous voulons simplifier la vie des internautes en leur permettant d’accéder facilement aux contenus les plus pertinents dans tous les domaines.

Très simplement, comment gagnez-­vous de l’argent ?

Les membres de Simplib se partagent et découvrent des sites. Nous proposons à ces derniers de promouvoir gratuitement leurs services depuis notre plateforme via une sélection de services et Saas (Software as a service) adaptés à leurs besoins afin d’améliorer le développement, la production et la promotion de leurs sites.

Nous proposons aux fondateurs de s’enregistrer, de personnaliser leur page et d’en faire la promotion gratuitement depuis notre plateforme sociale. Notre offre payante cible les fournisseurs de SaaS et services qui souhaitent s’enregistrer sur notre place de marché afin d’être proposés a notre communauté de fondateurs. Nos revenus reposent sur les frais mensuels de référencement des SaaS et les commissions que nous prélevons chaque fois qu’un fondateur souscrit à un abonnement depuis Simplib.

Qui sont vos compétiteurs ?

Nos concurrents directs sont les places de marché traditionnelles réunissant les fournisseurs de SaaS et les services à destination des sites internet. Les plus connus sont GetApp, SaasMax, AWSMarketPlace, WindowsAzure ou encore WeLoveSaas.

A quoi ou à quelles sociétés vous compare­t­on par erreur ?

Nous sommes souvent comparés par erreur aux différents outils de curation comme Pearltrees, Scoop’It ou encore StumbleUpon. Nos utilisateurs ne collectent pas des pages ou du contenu, ils collectent des sites. Ils expriment leur intérêt pour les sites qu’ils ajoutent grâce à notre système de badges. Ces derniers correspondent aux principales qualités qu’un site peut avoir : fiable, utile, simple d’utilisation, amusant, bien désigné… Les sites sont donc référencés selon l’expérience des utilisateurs : Simplib c’est avant tout du préférencement.

simplib-2

Quelle a été l’une des premières problématiques dans votre développement, et comment y avez­vous fait face ?

Nous avons commencé à développer une première version de Simplib en juillet 2012. Les utilisateurs collectaient bien des sites pour les garder et les organiser, mais ils n’ajoutaient pas de sites de qualité. Vint cette question : qu’est ce qu’un site de qualité ?

Nous sommes alors repartis de zéro. “Quand votre produit ne colle plus à votre vision, il ne faut pas avoir peur de tout recommencer”. Après réflexion et étude, nous avons développé un système de badges représentant des qualités : pour collecter un site, il faut lui attribuer un badge. Nous avons commencé avec cette simple fonctionnalité puis continué en fonction des retours de nos testeurs et des premiers utilisateurs. Aujourd’hui nos membres collectent, s’échangent et partagent des sites dans le but de se rendre mutuellement service.

Sur ce marché, quel est votre principal atout ?

Les sites sont ajoutés par les utilisateurs et les fondateurs peuvent se revendiquer comme propriétaires de leurs sites. Notre principal atout sur ce marché est de permettre aux fournisseurs de SaaS et de services à destination de sites internet de s’adresser directement à notre communauté de fondateurs.

Quel est le meilleur conseil que l’on vous ait donné et par qui ?

Lorsque nous recherchions un développeur pour commencer à travailler sur la première version de Simplib, nous sommes allés à un weekend BeMyApp. L’idée était de réaliser une application en 48 heures avec une équipe constituée sur place pour l’occasion. Nous avons eu la chance d’avoir un très bon mentor : Sylvain Weber, ex-Google et Dailymotion, actuellement PDG de KontestApp.

Il nous a presque tout appris et transmis son savoir avec passion au cours de ce weekend. Son plus grand conseil est venu plusieurs mois après, lorsque nous lui avons présenté notre prototype. Il nous a dit qu’ “une application sans univers est comme un corps sans âme”. Depuis nous avons créé les badges Simplib et l’univers émotif qui en découle a émergé.

Quelle est la personnalité que vous admirez le plus ?

Nous admirons profondément Larry Page, co-fondateur de Google. Améliorer le quotidien des individus du monde entier, innover à chaque instant et proposer des alternatives dans un monde en pleine mutation… Ce sont des valeurs qui nous sont chères. Nous sommes persuadés que le web et la technologie peuvent améliorer la vie des gens et simplifier de nombreuses problématiques. Nous admirons cette révolution et avons chaque jour la volonté d’y contribuer.

Fondateurs : Youri Jedlinski (PDG), Alexandre Chapoutot (directeur financier) et Lucie Pousson ­Ribis (directrice communication)

Investisseurs : amis et familles, Cyril Bouygues (seed round)

Date de création : Mars 2012

Nombre de salariés : 2 salariés (Product manager, Communication manager)

Chiffres d’affaires : N.C.

Société basée à : Londres (siège social) et Paris (filiale R&D)

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

9 commentaires

  1. frenchweb Merci pour cette interview :) Toujours un plaisir de parler de #simplib

  2. sylvainw Honorés de t’avoir eu comme mentor ;) frenchweb simplib YouriJedlinski

Bouton retour en haut de la page
La startup du jour : Simplib, une nouvelle façon de partager ses sites favoris
[Made in océan Indien] Quelle est cette startup mauricienne qui veut digitaliser le secteur médical africain?
La stratégie du média Brut pour séduire les jeunes à l’international
Comment gérer les files d’attente avec le numérique?
FinTech: pourquoi Stripe s’allie à des banques traditionnelles comme Goldman Sachs et Citigroup
Face à la Chine, les États-Unis poursuivent leur révolution technologique militaire
covid
Cyberattaque: la chaîne logistique des vaccins contre le coronavirus prise pour cible, révèle IBM