ActualitéStartup du jour

La startup du jour : SportEasy pour structurer et animer sa vie sportive

Chaque jour, FrenchWeb met en avant une nouvelle startup, et en sélectionne une chaque semaine, pour être la startup de la semaine dans l’émission de l’atelier BNP Paribas sur BFM Radio. Vous êtes le fondateur d’une startup de moins de 2 ans, dont nous n’avons jamais parlé? Faites vous connaître!

Frenchweb vous propose aujourd’hui de découvrir SportEasy, une startup basée à Paris proposant une solution web et mobile qui regroupe plusieurs outils dont les sportifs amateurs ont besoin pour structurer leurs activités et animer la vie de leur équipe.

 

FW: Comment avez vous eu l’idée de votre société?

Nizar Melki : Lorsque nous nous rencontrons fin 2010, Albin et moi avions déjà été responsables de plusieurs équipes de football. Nous faisions le même constat : gérer une équipe prend beaucoup de temps et nécessite beaucoup d’outils (emails et SMS pour relancer les joueurs, Excel pour suivre les stats, Facebook pour refaire le match…). Nous partageons également la même nostalgie : si seulement nous avions accès à tous nos souvenirs de matchs, depuis notre jeunesse dans des clubs ! Or nous sommes loins d’être seuls : 10 millions de Français pratiquent un sport collectif.

Ajoutons à cela l’explosion des applications en ligne, notre expérience dans le développement informatique et le conseil en stratégie, et c’est en toute logique que nous décidons de nous associer pour créer SportEasy, une application web et mobile regroupant tout ce dont les sportifs amateurs ont besoin pour structurer et animer la vie de leur équipe.

FW: A quel besoin apportez vous une réponse?

Nizar Melki : SportEasy répond aux besoins logistiques des responsables d’équipes, en leur offrant un gain de temps conséquent dans la gestion des membres, l’organisation des événements (matchs, entraînements,…) et le suivi des convocations et des disponibilités.

Aux joueurs, SportEasy offre une interface commune pour consulter les informations de leur équipe, échanger avant et après les matchs, voter pour le meilleur joueur du match après chaque rencontre et avoir un suivi des performances de leur équipe.

Notre objectif est donc de réunir sur un même site des fonctionnalités d’organisation et de communication avec des fonctionnalités sociales et ludiques.

Notons enfin que SportEasy est adapté à chaque sport collectif, pour le choix des tactiques et des statistiques collectives et individuelles par exemple.

FW: Très simplement, comment gagnez vous de l’argent?

Nizar Melki : Aujourd’hui, le site est intégralement gratuit ce qui nous a permis de construire une base de plus de 45 000 utilisateurs. D’ici début 2014, nous allons proposer à nos utilisateurs, en plus de la version gratuite existante, une offre payante avec des fonctionnalités additionnelles telles que la gestion du covoiturage, des cotisations et le stockage illimité de photos.

Par ailleurs, nous préparons pour 2014 une « offre ligue » payante qui permettra à de nombreuses ligues sportives de bénéficier d’un outil pour l’organisation de leurs compétitions et la gestion de leurs licenciés.

FW : Qui sont vos compétiteurs?

Nizar Melki : Nous avons l’objectif de lancer prochainement la version internationale de notre site. Nous serons alors en concurrence avec des acteurs anglo-saxons tels que TeamSnap, Eteamz ou Playerlineup.

Cependant, ces sites se concentrent surtout sur l’aspect logistique, là où SportEasy offre en plus une composante sociale et ludique essentielle.

FW: A quoi ou quelles sociétés vous compare t-on par erreur?

Nizar Melki : Il arrive qu’on nous prenne pour un énième réseau social de sport, dont le but serait de mettre en relation des sportifs entre eux ou avec des équipes. Ce n’est pas le cas. Il faut plutôt penser SportEasy comme un outil optimisé pour gérer un groupe d’individus et faciliter la communication entre ces individus.

De plus, nous ne nous contentons pas de créer un site vitrine pour les équipes qui s’inscrivent. SportEasy offre une valeur ajoutée essentielle grâce aux fonctionnalités offertes à toute l’équipe.

FW: Quelle a été l’une des premières problématiques dans votre développement, et comment y avez vous fait face?

Nizar Melki : Initialement SportEasy n’était proposé aux équipes qu’à travers une offre payante. Nous étions donc pratiquement positionnés comme un acteur BtoB avec l’effort commercial que cela implique. Notre base d’utilisateurs ne nous permettait alors pas de générer une viralité suffisante entre les équipes. C’est pourquoi en septembre 2012, nous avons rendu l’accès au site intégralement gratuit pour accroître les volumes d’inscription.

Nous sommes ainsi passés en moins d’un an d’une centaine d’équipes à plus de 3000 aujourd’hui. Aujourd’hui, notre produit est suffisamment bien introduit dans le monde amateur – et suffisamment mature – pour envisager une offre freemium.

FW : Sur ce marché, quel est votre principal atout ?

Nizar Melki : Au-delà des avantages mentionnés précédemment, SportEasy est une solution disponible sur le web et sur application mobile. L’application mobile est un véritable atout car elle permet notamment de répondre aux convocations en quelques secondes et de noter le score d’un match ou de voter pour le joueur du match juste après la rencontre.

L’application offre donc un gain de temps supplémentaire et une meilleure adhésion de tous les membres de l’équipe. L’application SportEasy est actuellement disponible sur iPhone et le sera fin octobre sur Android.

FW: Quel est le meilleur conseil que l’on vous ai donné et par qui?

Nizar Melki : Pour faire un lien amusant avec le monde du sport, je voudrais reprendre deux citations de sportifs. La première, d’Aldo Platini, père de Michel (“Il faut déjà savoir à qui l’on va passer la balle avant de la recevoir”), est transposable au monde de l’entrepreneuriat dans lequel il est nécessaire d’avoir toujours une longueur d’avance, que ce soit par rapport aux besoins des utilisateurs, à la façon dont vous concevez votre produit ou encore aux risques inattendus que vous pouvez rencontrer dans votre développement.

La seconde d’Aimé Jacquet (« Vous avez peur de quoi ? Vous avez peur de qui ? Peur ? Et bien vous allez perdre les gars !”) s’applique parfaitement à la création d’entreprise et à l’ambition qu’il faut toujours garder en tête. Pour voir son projet réussir, il faut avant tout y croire jusqu’au bout et ne pas renoncer aux premiers écueils.

FW : Qui est la personnalité que vous admirez le plus ?

Nizar Melki : Je prends le risque de totalement sortir du sport et de l’entrepreneuriat ! Le choix est difficile, mais disons Jean-Sébastien Bach. Parce que c’était un bourreau de travail en plus d’être un génie; parce qu’il était capable de composer une musique d’une incroyable complexité, tout en étant un virtuose de l’improvisation; parce qu’il a consacré sa vie à sa passion; et surtout, parce qu’il était un visionnaire, d’une influence inégalée sur l’histoire de la musique : sans Bach, pas de jazz !

Fondateurs : Albin Egasse, Nizar Melki et Charles Vallantin Dulac

Investisseurs: famille et amis

Date de création: 2011

Nombre de salariés: 5

Nombre de clients: 45 000 utilisateurs

Chiffre d’affaire: non communiqué

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

5 commentaires

  1. Concept intéressant! En tant que passionné de sport je suis très curieux d’aller découvrir ça.

Bouton retour en haut de la page
La startup du jour : SportEasy pour structurer et animer sa vie sportive
Walmart achète des actifs de JoyRun pour compléter son service de livraison
En route vers une consolidation du marché des VTC
Dans sa course contre TikTok, Snapchat lance Spotlight pour séduire les jeunes utilisateurs
Radio France
Radioplayer France: les principales radios françaises lanceront une plateforme commune en 2021
snapchat
Snap poursuit ses ambitions dans les technologies vocales avec une nouvelle acquisition
États-Unis: le compte Twitter officiel du président sera transféré à Joe Biden le jour de l’investiture