ActualitéInvestissementsLes levées de fonds

La startup Hidden.market lève 1 million d’euros pour sa plateforme de recrutement IT

Hidden.market, plateforme de recrutement dans l’IT, a levé 1 million d’euros auprès de Bpifrance et de business angels.

Lancé en 2017 par Thomas Bodin, Terence Bucher, Julien Bardey et Jean-Pierre Gauthier, Hidden.market développe une plateforme de recrutement à destination du secteur de l’informatique. La startup parisienne a pour vocation de donner aux recruteurs un accès au «marché caché» des développeurs, chefs de projet, designer et data scientist. 

Les propositions de salaires se font tandis que le CV est encore anonyme, avant les entretiens, pour prévenir d’éventuelles discriminations à l’embauche. Hidden.market compte parmi ses recruteurs des startups de renom, à l’instar de Doctolib, Ledger, Payfit ou encore Meero.

Cette levée de fonds doit permettre à la startup de se développer et de diversifier son marché en s’ouvrant à d’autres secteurs. «Nous envisageons d’appliquer nos technologies et nos méthodologies à d’autres familles de métiers telles que les RH, la comptabilité, le marketing et le commercial, proposer de nouvelles fonctionnalités et se répandre en régions et dans les principales capitales européennes : Berlin, Barcelone, Amsterdam», a commenté Terence Bucher, PDG et cofondateur d’Hidden.market.

Hidden.market : les données clés

Fondateurs: Thomas Bodin, Terence Bucher, Julien Bardey et Jean-Pierre Gauthier
Création: 2017
Siège social: Paris
Secteur: RH
Marché: plateforme de recrutement destinée aux profils informatiques
Concurrent: Indeed, JobTeaser 

Financement: 1 million d’euros en novembre 2019 auprès de Bpifrance et de business angels.

Tags

Assiya Berrima

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Un commentaire

La startup Hidden.market lève 1 million d’euros pour sa plateforme de recrutement IT
Israël : « Résilience remarquable de l’économie Tech »
Coronavirus: Edouard Philippe envisage une app qui localiserait les personnes infectées
Utilisation des données de santé : la sécurisation comme pré-requis
Coronavirus: la téléconsultation médicale en plein boom depuis le confinement
L’addiction aux jeux vidéo est-elle vraiment une maladie mentale?
Télécoms: les opérateurs américains T-Mobile et Sprint ont enfin fusionné pour rivaliser avec Verizon et AT&T
Copy link