Actualité

La voix, une arme absolue pour convaincre ?

Lors la récente édition du W2C, le fameux coach voix-off à l’origine de Maxxivoicela plateforme de formation en ligne à la prise de parole, Lorenzo Pancino, expliquait aux professionnels de l’Internet à quel point le contrôle de sa voix est un pouvoir lorsqu’on veut réaliser une présentation, pitcher, convaincre des clients ou investisseurs.

Chacun sait que les anglo-saxons nous impressionnent toujours par leur capacité à s’exprimer avec aisance, pertinence et parfois charisme devant deux ou mille personnes et que cette capacité est moins courante chez nous. Au-delà de la culture et de l’éducation, parler pour séduire et convaincre peut s’apprendre et n’est pas un cap insurmontable. Et si c’était un des secrets de réussite des entrepreneurs ?

Entretien avec Lorenzo Pancino 


Un commentaire

  1. L’art de bien parler – la rhétorique – ne peut se concevoir sans que son canal d’émission, la voix, soit bien maîtrisée ! Pour ma part, de nombreuses années de pratique théâtrale et de travail sur le souffle, la diction, la posture (tout le corps porte la voix…) m’ont grandement aidée en tant que communicante. Cela m’a par la suite permis d’être à l’aise dans mes activités de formatrice. Mais il faut être bien accompagné dans le travail sur la voix. A l’époque, j’avais fait un stage extraordinaire avec le Roy Hart Théâtre : http://www.roy-hart-theatre.com/site/. La voix est également l’outil essentiel au téléphone ; on dit couramment que « le sourire s’entend au téléphone », et c’est vrai…

Bouton retour en haut de la page
La voix, une arme absolue pour convaincre ?
Hublo rachète Mstaff pour compléter son offre de gestion des remplacements du personnel de santé
Ukraine: Microsoft prévient que la cyberattaque pourrait rendre inopérables les sites gouvernementaux
Comment Block (ex-Square), la FinTech de Jack Dorsey, veut démocratiser le minage de bitcoin
Avec 25,5 milliards de dollars levés en 2021, la Tech londonienne domine l’Europe
Google demande l’annulation d’une amende de 100 millions d’euros reçue de la Cnil pour ses cookies
[Serie D] 1 milliard de dollars de plus pour Checkout, la 3ème FinTech la mieux valorisée au monde