ActualitéInvestissementsLes levées de fondsRetail & eCommerce

L’Amazon indien Flipkart boucle une levée de fonds de 155 millions d’euros

Cet important financement, le 5e depuis sa création, devrait permettre au site d’e-commerce d’améliorer ses technologies et de se concentrer sur le secteur des e-books.

Le site d’e-commerce Flipkart, fondé en 2007, vient de boucler une levée de fonds d’un montant de 155 millions d’euros. Ce financement a été réalisé par ses investisseurs existants Naspers, Tiger Global, Accel Partners et Iconiq Capital.

Cet tour de table est le 5e pour Flipkart, qui a levé au total presque 300 millions d’euros depuis sa création. A ce jour, il s’agit de la plus importante levée de fonds du secteur de l’e-commerce en Inde.

Flipkart est l’initiative de deux anciens employés d’Amazon, Sachin et Binny Bansal, qui ont décidé de quitter le géant américain pour monter leur propre start-up à Bangalore. A ses débuts, la plateforme ne commercialisait que des livres, et s’est progressivement diversifiée. Aujourd’hui, les consommateurs peuvent y trouver des chaussures, des produits de beauté, mais aussi des smartphones, des jeux vidéos, des appareils photos ou encore des accessoires de fitness.

Actuellement, Flipkart compte presque 10 millions d’utilisateurs inscrits. Cette importante levée de fonds, symptomatique du boom du e-commerce en Inde, va lui permettre d’améliorer ses capacités technologiques et sa chaîne d’approvisionnement. Le site devrait également mettre l’accent sur son commerce d’e-books.

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
L’Amazon indien Flipkart boucle une levée de fonds de 155 millions d’euros
Lutte contre les infox : le CSA demande plus d’efficacité et de transparence aux réseaux sociaux
Coronavirus : Orange limite la casse au premier semestre
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Samsung: le confinement propulse le bénéfice net du groupe à près de 4 milliards d’euros
Mode : une course à la digitalisation nécessaire
Malgré Trump, Huawei devient le numéro un mondial des smartphones
Copy link