ActualitéLes levées de fondsRetail & eCommerce

L’Américain General Atlantic investit dans ManoMano lors d’un tour de 60 millions d’euros

Le montant

Après plusieurs tours de tables qui ont permis de lever un total de 15,6 millions d’euros auprès de divers investisseurs français, ManoMano, qui développe une marketplace de produits de bricolage, accueille un nouvel investisseur, l’Américain General Atlantic, qui prend le lead d’un financement de 60 millions d’euros.

Le marché

Lancée en 2013 par deux passionnés de bricolage, Philippe de Chanville et Christian Raisson, ManoMano se présente comme une place de marché collaborative dédiée à l’univers du bricolage et du jardinage. Au-delà des produits disponibles à la vente, on y trouve également des conseils d’experts et des services collaboratifs de bricolage et jardinage.

La société, revendique un volume d’affaires de 89 millions d’euros en 2016 (32 millions d’euros pour l’année 2015). Elle se hisse à la 19ème place du classement FrenchWeb 500 spécial e-commerce. La marketplace, qui propose 1,2 million de produits, revendique 1,9 million de clients.

Initialement créée sous la marque monEchelle.fr, la société a changé de nom en septembre 2015 pour s’étendre en Europe. Elle est en effet présente dans différents pays en dehors de la France : la Belgique, l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne et le Royaume-Uni.

Les objectifs de la Start-up

La société va renforcer ses activités dans les différents pays où ManoMano est présente. Elle renforce également son management avec l’arrivée de Christine de Wendel (ex-Zalendo) et Olivier Vaury (ex-Amazon).

ManoMano : les données clés

Fondateurs : Philippe de Chanville et Christian Raisson
Création : 2013
Siège social : Paris
Activité : marketplace pour le bricolage et le jardinage
Financement : 60 millions d’euros en septembre 2017

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
L’Américain General Atlantic investit dans ManoMano lors d’un tour de 60 millions d’euros
Lutte contre les infox : le CSA demande plus d’efficacité et de transparence aux réseaux sociaux
Coronavirus : Orange limite la casse au premier semestre
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Samsung: le confinement propulse le bénéfice net du groupe à près de 4 milliards d’euros
Mode : une course à la digitalisation nécessaire
Malgré Trump, Huawei devient le numéro un mondial des smartphones
Copy link