ActualitéAsieAsieBusinessTransport

Le Chinois Ofo lève 450 millions de dollars pour mettre Mobike à distance

  • Ofo opère dans 33 villes réparties en Chine, à Singapour, aux États-Unis et au Royaume-Uni.
     
  • La société revendique 20 millions d’utilisateurs.
     
  • Contrairement aux modèles européens, comme le Vélib’ à Paris, Ofo permet de prendre et déposer un vélo de la société n’importe où dans la ville.

 

Le montant

La start-up chinoise Ofo, qui développe un service de partage de vélos, a bouclé un tour de table de 450 millions de dollars mené par le Russe DST. Atomico, Beijing Hualian Group, CITIC Heavy Industries, Coatue Management, Drop et Jingwei Investments ont également participé à l’opération. En septembre dernier, la société, désormais valorisée 1 milliard de dollars, avait levé 130 millions de dollars auprès du géant chinois Didi Chuxing et de CITIC PE. 

Le marché

Fondée en 2014 par Xue Dong, Zhang Siding et Dai Wei, Ofo opère dans 33 villes réparties en Chine, à Singapour, aux États-Unis et au Royaume-Uni. Dans celles-ci, l’entreprise basée à Pékin met à disposition de ses utilisateurs plus de 800 000 vélos. A ce jour, la société revendique 20 millions d’utilisateurs. En janvier, Ofo affirmait que 1,8 de transactions étaient effectuées sur sa plateforme. 

La start-up chinoise se distingue des services de partages de vélos publics lancés par de nombreuses municipalités à travers le monde, à l’image du Vélib’ à Paris. Et pour cause, les utilisateurs d’Ofo peuvent prendre et déposer un vélo de la société n’importe où dans la ville. Pour cela, les utilisateurs du service de partage ont seulement besoin de l’application mobile pour localiser les vélos qui ont été laissés à proximité. Pour déverrouiller le vélo, l’utilisateur doit simplement envoyer sur l’application le code indiqué sur le vélo pour recevoir le code lui permettant de débloquer l’antivol. 

Les objectifs de la Start-up

Avec ce nouvel investissement, Ofo prévoit de renforcer son offre dans les villes où la plateforme est opérationnelle. Au-delà de son expansion internationale, la start-up chinoise entend surtout avoir une longueur d’avance sur la concurrence, représentée par la société Mobike. Cette dernière, qui a levé 215 millions de dollars en janvier 2017, opère dans neuf villes à travers la Chine et revendique 10 millions d’utilisateurs. D’ici la fin du mois, Mobike va dépasser la frontière chinoise pour lancer son service à Singapour.

Fondateurs : Xue Dong, Zhang Siding et Dai Wei

Création : 2014

Siège social : Pékin

Activité : service de partage de vélos

Financement : 450 millions de dollars en mars 2017

Lire aussi : 215 millions de dollars pour une start-up de vélos en libre-service

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA
Bouton retour en haut de la page
Le Chinois Ofo lève 450 millions de dollars pour mettre Mobike à distance
Nokia et la NASA veulent installer le premier réseau de téléphonie mobile sur la Lune d’ici fin 2022
Malgré son activité cloud, IBM affiche des revenus en baisse pour le troisième trimestre d’affilée
Face à Samsung, SK Hynix rachète l’activité de puce-mémoire NAND d’Intel pour 9 milliards de dollars
Quelle place pour Salto, la plateforme de streaming de TF1, France Télévisions et M6, face à Netflix ?
Moment devient Dimpl et lève 4 millions d’euros auprès d’Elaia, Idinvest et Bpifrance
Covid-19: des apps de traçage sont désormais interconnectées dans l’UE