ActualitéBusiness

Le FBI met à genoux le poker online aux Etats-Unis

Vendredi, le FBI n’a pas fait dans la dentelle en saisissant les trois sites leaders du poker, PokerStarsFull Tilt Poker et Absolute Poker.

Ils opéraient depuis des années sur la marché américain au mépris des lois fédérales qui interdisent les jeux en ligne sur le territoire depuis 2006. Sous le coup d’une menace de procès depuis 5 ans, les sites américains ont prospéré en tout illégalité grâce à la fameuse combine des comptes bancaires créés à l’étranger.

Le FBI  vient de mettre un grand coup de poing dans la fourmilière en gelant 76 de ces comptes dans 14 pays et en inculpant onze cadres de  PokerStars, Full Tilt Poker et Absolute Poker. D’autres font déjà l’objet d’un mandat de recherche d’Interpol.

Il sont accusés de blanchiment d’argent et la justice leur réclame désormais 3 milliards de dollars. Les trois fondateurs des sites en question risquent jusqu’à 20 ans de prison.

Vent de panique sur le marché du poker en ligne vendredi à cette annonce. Les trois sites incriminés sont fermés, saisis par la justice et de nombreux autres sites ont fermé d’eux-même dans l’urgence leurs vitrines en ligne pour ne pas risquer le même sort. Panique également chez de nombreux joueurs qui voient s’évanouir leur mises et gains.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

3 commentaires

Bouton retour en haut de la page
Le FBI met à genoux le poker online aux Etats-Unis
covid
Cyberattaque: la chaîne logistique des vaccins contre le coronavirus prise pour cible, révèle IBM
Covid-19: l’activité du numérique en recul de 4,6% en 2020, prévoit le Syntec
Grab et Gojek sur le point de réaliser la plus grande fusion Tech d’Asie du Sud-Est?
« Les acteurs les plus technologiques sortiront gagnants de la consolidation des services de paiement »
Happydemics
Happydemics lève 3 millions d’euros supplémentaires auprès d’Adelie et Sia Partners
FinTech: les annonces qu’il ne fallait pas manquer depuis la rentrée