ActualitéBusinessMedia

Le Figaro investit 10 millions d’euros pour une stratégie numérique diversifiée

D’après un article des Echos, Le Figaro devrait investir près de 10M € jusqu’à fin 2012 pour assurer son avenir, soit la moitié de son résultat net de 2010.

Lors d’une conférence de presse qui s’est tenue en fin de semaine dernière, le quotidien a en effet dévoilé de nombreux projets à venir. Au programme, le lancement progressif sur son site de multiples « thématiques verticales ». Après le golf en avril et le vin en août, le groupe devrait lancer les enchères en septembre, puis la santé en octobre, le nautisme en novembre, et enfin, la Bourse pour le dernier mois de l’année. L’objectif de cette stratégie est d’attirer plus facilement les annonceurs.

Le quotidien miserait énormément sur sa déclinaison « Santé » qui est censée concurrencer le leader du secteur: Doctissimo. En effet, le mini-site proposera en plus d’un traitement de l’actualité, « un contenu encyclopédique de près de 35 000 fiches et des services de coaching personnalisés. »

Parallèlement, le groupe vient de finaliser la fusion de ses rédactions web et papier. Ainsi, les journalistes web travaillent désormais au coeur de la rédaction. Partant du fait qu’on n’attend plus son journal le matin pour s’informer,  le quotidien mise sur le principe du « Web first ». Le groupe envisage, en outre, de lancer en décembre un portail vidéos, avec des contenus produits par la rédaction, mais également des vidéos fournies par BFMTV, avec qui il a conclu un partenariat.

Le développement papier n’a pas été oublié pour autant.  La quotidien devrait ainsi dévoiler une maquette « rafraîchie » dès le 26 septembre prochain. Au menu, une nouvelle Une et une augmentation de la pagination avec 2 nouvelles pages sur Paris et sa grande couronne.

Pour 2011, le groupe prévoit un chiffre d’affaires constant, à 550M €, et une rentabilité similaire à celle de l’an passé (6 % de marge nette). Toutefois, le pôle « news »,  qui comprend le « Figaro », le Figaro.fr et le « Figaro Magazine », devrait encore enregistrer des pertes.  Au premier semestre, le numérique a représenté 23 % de ses revenus. Le groupe espère réaliser d’ici 2 à 3 ans 50% de son CA dans le numérique et autres diversifications.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This