BusinessLilleTechTransport

Le Français xBrain fait entrer l’industrie automobile dans une nouvelle ère par l’interaction homme-machine

Retenez bien ce nom: xBrain, car il risque fort de faire grand bruit dans les semaines qui viennent. Entouré de Pierre-Noël Luiggi (fondateur d’Oscaro), Michel Balthazard ( ex-Renault) Louis Monier ( ex-fondateur d’Altavista), Paul Marca (Stanford University), et d’autres grands noms du web encore tenus secret à son board, Grégory Renard et son équipe ( 20 personnes) sont maintenant prêts. Il aura fallu à xBrain plus de 16 ans de recherche orientée sur l’intelligence artificielle, pour que l’interaction homme-machine rencontre son marché: l’automobile.

C’est récemment au Mondial de l’automobile que la société française a fait la démo de sa plateforme, via un «starting kit» lancé en 3 semaines, qui permet d’interagir avec son assistant personnel, et uniquement par la voix. «Envoie un e-mail à X, traduit-le en anglais… Lis-mois les actualités du Figaro du jour, partage-les sur ma page Facebook…» Bref, une série de commandes vocales qui répond à un besoin : éviter de se servir de son smartphone pour envoyer des SMS, ou rédiger ses mails au volants, la cause aujourd’hui de plus de 25 % des accidents aux USA ! Un time-to-market que Grégory Renard, CEO d’xBrain, a bien préparé.

Angie, soeur de Siri sur Windows

Eura_xBrainPremier arrivée au sein de l’accélérateur Euratechnologies à Lille, xBrain (anciennement XBrainSoft), avait d’abord lancé Angie en 2012, un agent intelligent disponible sur Windows, quand Apple sortait, lui, Siri, autre solution de reconnaissance vocale, et basée sur la même plateforme IAS (Intelligent Agent Server). Le lancement d’Angie a été particulièrement bien accueilli, mais Grégory Renard et Aurélien Verla ont préféré poursuivre leurs travaux de machine learning. Deux ans plus tard, grâce au mariage d’Euratechnologies avec l’Université de Stanford sur un programme d’accélération business, Grégory part à San Francisco, et s’installe à quelques encablures de l’Université et du SRI, l’Institut de Recherche de Stanford, où est né… Siri.

«La reconnaissance vocale ne marche pas»

Les équipes d’xBrain se concentrent sur la R&D dans le plus grand secret. Le nouveau projet sera alors centré sur une plateforme ouverte qui permet d’actionner la communication entre l’homme et la machine, par le vocal, le tactile et le «sensor».

Les équipes ont travaillé plusieurs briques de l’I.A ( intelligence artificielle) : le «deep learning», le «deep context», le «work-around», ou encore le «sentiment learning». Autant de notions qui permettent d’apporter un maximum de possibilités et d’aller plus loin que…Siri.

Le marché automobile est alors le premier identifié. Grégory Renard avoue que 14 des plus grandes marques automobiles sont aujourd’hui intéressées par la plateforme xBrain. L’un des constructeurs mondiaux a même appelé il y a quelques jours un fonds américain pour leur demander d’accélérer le financement de la start-up française… Un client potentiel qui appelle un potentiel investisseur pour pousser la technologie à grande échelle, c’est du rarement-vu dans la Silicon Valley !

Paul Marca, directeur exécutif à Stanford et membre du board indique: «Leur technologie est en avance sur la concurrence, et l’équipe d’xBrain a toutes les qualités pour mener une très grande aventure».

Mais Grégory, ancien pompier volontaire, que les familiers appellent «Redo», ne veut pas s’enflammer trop vite. Si la plateforme est utilisée par d’autres acteurs de l’industrie pour développer ses propres agents intelligents, il faut dès maintenant «se préparer» prévient le jeune quarantenaire originaire de Belgique. Une levée de fonds est actuellement en cours, mais présagera d’une autre levée bien plus massive, pour jouer dans la cour des grands et répondre à de gros appels d’offre. «La plate-forme d’xBrain peut aller très loin. L’automobile est juste la première des nombreuses applications potentielles. L’avenir d’xBrain est aussi dans la maison connectée, le bureau connecté, ou l’usine connectée» se réjouit Paul Marca.

On va beaucoup plus loin qu’Angie

[sc_embed_player_template1 fileurl= »http://frenchweb.fr/wp-content/uploads/2014/11/Xbrain11.mp3″]

25% des accidents de voiture sont causés par du texting au volant aux Etats-Unis

[sc_embed_player_template1 fileurl= »http://frenchweb.fr/wp-content/uploads/2014/11/Xbrain21.mp3″]

Nous voulons rendre l’innovation libre et accessible, en restant propriétaire de ses données

GregoryRenard

[sc_embed_player_template1 fileurl= »http://frenchweb.fr/wp-content/uploads/2014/11/Xbrain3.mp3″]

Le business model basé sur le licensing, et la création de modules sur-mesure

[sc_embed_player_template1 fileurl= »http://frenchweb.fr/wp-content/uploads/2014/11/Xbrain4.mp3″]
Tags

Marion Moreau

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Share This