ActualitéInvestissementsLes levées de fondsStartup

Le groupe ECA investit dans Wandercraft pour son exosquelette médical

Le groupe ECA, spécialisé dans la robotique et les systèmes automatisés, a annoncé être entré au capital de Wandercraft à hauteur de 9%. Cette start-up parisienne développe un exosquelette médical conçu pour aider les personnes invalides à retrouver une mobilité. Le montant de l’opération n’a pas été communiqué. Le groupe ECA devrait accompagner Wandercraft dans l’industrialisation et la production de son exosquellette.

Fondée en 2012, la société avait déjà réunis 900 000 euros auprès d’investisseurs privés. En février, Wandercraft lançait une campagne sur la plateforme de financement participatif Anaxago pour lever 1,5 million d’euros en capital. Les fonds devaient servir à finir le développement technologique de l’exosquelette et financer les essais cliniques prévus pour mi-2016, alors que la commercialisation auprès des centres de soins est planifiée pour 2017.

A l’issue de cette opération, une nouvelle entreprise, ECA Dynamics, détenue à 51% par le groupe ECA et 49% par Wandercraft, est également créée. «Cette société a vocation à combiner les technologies de robotique humanoïde apportées par Wandercraft et celles de robotique mobile apportées par le Groupe ECA pour développer des robots bipèdes ou quadrupèdes pour les domaines de la défense et la sécurité. (…) Ceux-ci seront capables de franchir des obstacles et de se mouvoir dans des espaces où les robots actuels sont limités par les roues ou chenilles», précise le groupe ECA dans un communiqué.

Filiale du groupe Gorgé, le groupe ECA développe des produits pour les secteurs de la défense, de l’aéronautique ou encore de l’industrie et de l’énergie. En 2014, il a réalisé un chiffre d’affaires de 94 millions d’euros.

Tags

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Le groupe ECA investit dans Wandercraft pour son exosquelette médical
IA: une startup lyonnaise dévoile un portique repérant les défauts des voitures en quelques secondes
Comment repenser les ressources humaines avec la relance et le numérique?
EdTech: Byju’s lève 300 millions de dollars auprès de BlackRock, Sands Capital et Alkeon Capital
Comment générer des recommandations sur Internet pour trouver de nouveaux clients?
Comet Meetings réalise un tour de table de 30 millions d’euros mené par la BPI et Pierre Kosciusko-Morizet
DECODE Retail: 3 conférences organisées avec Odile Roujol et Laurence Faguer
Copy link